[Tracteur] Les questions à poser avant d’investir

Avant d’acheter un tracteur neuf, chaque agriculteur doit se poser les bonnes questions. Acheter neuf ou d’occasion, louer ? Faire une simulation économique peut s’avérer utile afin de faire les choix les plus en adéquation avec la situation de votre exploitation.

Quel que soit le choix au final, il est important de faire régulièrement le calcul du coût horaire de chaque matériel, afin d’écarter les matériels les plus coûteux.

Quelle méthode suivre pour acheter un tracteur ? Trois chevaux par hectare de surface agricole utile: c’est une préconisation courante quand on parle de traction mécanisée. Une différence importante avec cette norme engendrera fatalement des surcoûts de mécanisation pour une exploitation agricole. Il faut dès lors se poser les bonnes questions: devez-vous garder le vieux tracteur, en acheter un d’occasion ou un neuf? La première chose à évaluer est le coût réel du matériel en fonction des spécificités de l’exploitation.

Prenons l’exemple de M. Dupré, éleveur laitier. Il est à la tête d’un troupeau de 50 vaches laitières et produit 370.000 litres de lait sur une surface de 80 hectares. Il souhaite investir dans un tracteur neuf qu’il envisage d’utiliser environ 600 heures par an. Le coût du tracteur est de 87.000 €, entièrement financés par un emprunt à 4,5% sur 7 ans. Ce tracteur serait amorti également sur 7 ans.

L’hypothèse du crédit bail

Une simulation économique permet à M. Dupré d’analyser les coûts précis du tracteur sur 7 ans, y compris le coût horaire annuel. Il lui suffit ensuite de comparer cette simulation, réalisée sur la base d’un investissement neuf, avec d’autres systèmes, comme la location longue durée, encore peu répandue, ou encore le crédit-bail. Le crédit-bail, également appelé leasing, est une opération commerciale et financière par laquelle une banque ou un établissement de crédit financier met à la disposition de son client un bien pour une durée déterminée contre un loyer. A l’expiration du contrat de location, il faut rendre l’équipement en leasing ou bien l’acheter, en réglant une valeur résiduelle fixée initialement dans le contrat.

Le crédit bail a un impact fiscal intéressant pour une exploitation agricole. Les loyers versés seront imputés intégralement dans les charges d’exploitation de l’entreprise au moment du paiement. Par contre, opter pour la solution crédit-bail revient assez cher et ne permet pas la même souplesse que l’achat direct par emprunt. Dans cette situation, on peut pratiquer des amortissements différents (dégressif, linéaire, etc.) pour moduler le revenu ou imputer des déductions fiscales pour investissement.

Optimiser les charges

Et pourquoi pas gérer un parc matériel d’occasion? Cela constitue un levier d’action important quant à l’optimisation des charges de mécanisation. L’économie générée pourra être placée en réserve et servir en cas de coup dur ou être réinvestie ailleurs. A l’inverse, certains exploitants sont des inconditionnels du neuf pour jouer la sécurité et éviter toute panne en pleins travaux!

A lire aussi sur le sujet:

Tracteurs : savoir évaluer ses besoins 

Ils ont utilisé les rayons X pour renouveler 2 tracteurs 

Tracteurs : tester avant d’acheter 

Le tracteur : une étape importante dans la construction de la cuma 

 

L'opportunité de mutualiser

L’éventualité d’acheter un tracteur en commun peut également être une véritable opportunité. En particulier pour les tracteurs de forte puissance dont les besoins sur l’année restent souvent limités dans un certain nombre d’exploitations. La nécessité de bien raisonner en amont les projets d’achat de matériels et de jauger le risque pour une Cuma d’investir, est au cœur du prochain dossier à paraître dans le numéro mensuel Entraid d’octobre.
VD


Un guide dédié à la stratégie d’achat

Le nouveau guide Entraid’ consacré aux achats de matériels agricoles recense toutes les exigences qui s’imposent en la matière : stratégiques, commerciales, réglementaires, financières. Chaque chapitre est illustré de retours d’expériences et de conseils pratiques pour éviter toutes les chausse-trappes. Compte-tenu du poids considérable que représentent les charges de mécanisation et le rôle essentiel de ce facteur de productiondans la réussite de l’exploitation, les démarches d’achat doivent être mûrement raisonnées. C’est justement l’ambition de ce document de 72 pages (voir la présentation détaillée) dont la lecture vous permettra d’être suffisamment bien avisé avant d’acheter …

Réussir vos achats de matériels !

Entraid Vidéos

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement