Des bonnes nouvelles arrivent avec 2021 !

Alors cette Saint-Sylvestre en visioconf’, ça se présente bien, ou bien? Comme ils y ont pas mis les remontées mécaniques en Haute-Savoie, Entraid vous remonte le moral avec quelques bonnes nouvelles. De quoi partir à la ferme, du bon pied, dès janvier.

Fini d'escalader la montagne 2020. L'agriculture peut se tourner vers 2021, avec quelques bonnes nouvelles.

Commençons ce tour des bonnes nouvelles agricoles 2021 avec cette nouvelle diversification, attendue de sabot ferme en France. Le câlin de vache, comme le traduit du néerlandais la BBC en octobre, serait déjà pratiqué depuis plusieurs années dans la Ferme Pays-Bas. Hop! la pratique fait des émules en Suisse, en Belgique et même Outre-Atlantique. «La chaleur que procure la vache a un effet apaisant sur les gens.

Ainsi, étreindre les vaches a un effet positif, particulièrement sur les gens qui souffrent de douleurs au cou ou au dos», vante un site en ligne belge dans son offre à 35 € la demi-journée. Le service se base sur un effet ‘animal de compagnie’ qui semble d’autant plus puissant que le format de la bestiole est imposant. Ânes et chevaux, déjà dans la place, n’ont qu’à bien se tenir, les Blondes d’Aquitaine arrivent. Bon, pas sûr qu’elles soient les plus indiquées pour la prestation. Les débats sont ouverts.

Bonnes nouvelles agricoles 2021 : des idées qui avancent

«55 M€, selon nos estimations» qui devraient arriver sur la table des cuma dans l’année, dans le cadre du plan de relance de l’économie nationale. La satisfaction du président de la fncuma Luc Vermeulen a de quoi réjouir les groupes, reconnus pour leur impact positif par exemple à propos de l’autonomie protéique. En effet, le volet de 100 M€ fléché vers les protéines donne un relief particulier aux travaux entrepris par le réseau cuma ces dernières années dans le domaine. Bonne nouvelle, les cuma sont en avance!

A lire également :

Gagner en autonomie protéique en partant de l’existant

Toaster collectif pour gagner en autonomie alimentaire

L’autonomie en ferme laitière : levier de durabilité et d’acceptabilité en Nouvelle-Zélande

C’est vrai aussi sur le triage, sujet pas totalement déconnecté du précédent. Les questions sur le terrain foisonnent, elles devraient trouver leurs réponses dans le partage d’expériences, entre les groupes de triage qui continuent d’émerger, notamment dans l’Ouest.

A lire sur cette thématique :

Station de triage mobile : la réflexion est lancée

Du triage de céréales en cuma

Quel matériel pour trier les grains ?

Le monde semble avoir un appétit pour ses matières premières agricoles

Et que dire des cours des céréales qui semblent vouloir finir l’année en direct des sommets? Aux phénomènes météo du monde et autres jeux politiques habituels, le perturbant covid s’ajoute. Déjà la crise sanitaire avait rapidement eu un effet haussier sur les courbes.

«La perspective de l’arrivée prochaine de vaccins» impulse de l’optimisme jusque dans les marchés financiers, et «par ricochet sur les matières premières agricoles», relève le Crédit agricole dans son analyse de la conjoncture et de l’actualité agricole et agroalimentaire.

Sortir les mains de la mer…

Enfin, retour aux Pays-Bas où le local Lely dévoilait en fin d’année des précisions à propos de son système Lely Sphere. Avec, l’agrofournisseur se penche sur l’amélioration des conditions en bâtiment, et à la fois sur la «valorisation maximale des nutriments du lisier» dans les champs. Le dispositif sépare les phases, capte le gaz, pour réduire, «jusqu’à 70% les émissions d’ammoniac» dans les bâtiment sur fosse.

Pas encore disponible en France, la nouveauté indique toutefois que l’ambiance des bâtiments d’élevage est en ligne de mire de l’innovation.

bonnes nouvelles agricoles 2021

C’est bien un urinoir pour vaches qui remporte une médaille d’or du Prix de l’innovation EuroTier.

Hanskamp confirme la bonne nouvelle. Son CowToilet, prend en charge l’effluent, encore plus près de son lieu de production. L’urinoir promet les mêmes effets bénéfiques et remporte la médaille d’or du Prix de l’innovation EuroTier.

Les effluents, c’est du sérieux! Les éleveurs de la cuma la Cigale à Cuves (50) qui viennent de recevoir leur nouvelle tonne 20m3 avec enfouisseur ne disent pas le contraire. «Le lisier, c’est de l’engrais. Il ne faut pas gaspiller!» Tout, donc sauf de la merde. Si même veaux, vaches, cochons, et pourquoi pas dindons, produisent de l’engrais, nous ne sommes pas au bout de nos bonnes nouvelles agricoles pour 2021.

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement