ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Cohabitation : une charte de bon voisinage en Dordogne

Partager sur

Cohabitation : une charte de bon voisinage en Dordogne

Les paysages périgourdins attirent de nombreux néoruraux. Mais les conflits vont au-delà: il s'agit d'adoucir la cohabitation entre agriculteurs et non-agriculteurs. Crédit: MMF

Il est grand temps d’expliquer et d’établir ou rétablir un lien de confiance entre citoyens et agriculteurs. La Chambre d'agriculture de Dordogne va donc  présenter à la population un projet de « Charte de bon voisinage ».

Les procédures se multiplient en milieu rural. Quel village n’a pas eu son affaire de coq, de cloches, de cheval qui sent le crottin ? L’incompréhension s’installe entre les arrivants citadins et les agriculteurs accusés de tous les maux.

Il est grand temps d’expliquer et d’établir ou rétablir un lien de confiance entre citoyens et agriculteurs. La Chambre d’agriculture de Dordogne va donc  présenter à la population un projet de « Charte de bon voisinage ».

Des réunions programmées sur le département visent à établir un dialogue entre les acteurs du monde rural pour tenter de prévenir les problèmes de voisinage.  Etre correctement informés avant de juger pour les uns, expliquer avant de rejeter pour les autres. Simplement se parler pour se comprendre.

Des réunions qui permettraient d’associer les citoyens aux dispositions qui seront mises en œuvre sur le département dans les prochaines années.

La Dordogne est riche d’une grande diversité de son territoire, de ses activités, de ses productions. Dans ce beau pays à la fois urbain et rural, l’activité agricole représente un poids économique et culturel important notamment par l’espace qu’elle occupe, et par le nombre d’emplois directs et indirects qu’elle génère.

Depuis toujours l’agriculture a dû s’adapter pour répondre aux besoins alimentaires des populations. Elle façonne nos paysages au quotidien, au fil des saisons par le développement des productions végétales et animales. Une campagne à se partager avec ses charmes mais aussi ses contraintes, via une charte qui serait un document d’aide au « Bien vivre ensemble ».