ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

Partager sur

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

Les chenilles passent toujours au même endroit afin de préserver le reste de la parcelle (photo Université d'Osnabrück).

Médaille d'or à l'Agritechnica, le projet NeXat associe le principe du tracteur portique pour culture en planches, à une motorisation à hydrogène. Il est issu d'une longue histoire.

Le bureau d’études allemand Kalverkamp Innovation développe un concept de tracteur portique appelé NeXaT. Il vient de recevoir l’unique médaille d’or de l’Agritechnica 2022, un salon malheureusement annulé dans son édition physique. Bien que possédant une cabine, il sera autonome. Il devra assurer tous les travaux nécessaires à la culture. Le portique repose sur quatre chenilles.

Les concepteurs annoncent un tiers de consommation de carburant en moins et une amélioration des rendements des cultures. Le projet du tracteur portique NeXaT a d’ailleurs reçu des aides du land de Basse-Saxe et bénéficie de collaborations universitaires, en particulier pour le faire fonctionner à l’hydrogène vert. En effet, la motorisation hybride actuelle fait appel au bon vieux diesel.

Il possède une cabine mais l’objectif est d’atteindre l’autonomie (photo Université d’Osnabrück).

porte outils Nexat avec roues

Nouveauté de mars 2022 : la version à roues du Nexat.

Le tracteur portique: un concept déjà ancien

Le tracteur portique a pour intérêt de circuler sur des voies permanentes en réalisant des cultures en planches. Il s’agit d’une version particulière du «controlled traffic farming» (CTF). Un agriculteur normand, Pierre Bouhours, avait construit un prototype dans les années 2010. Il l’avait appelé Eole-Tract, en référence à la présence d’une éolienne pour produit son énergie. L’engin avait une voie de 18m. Dans les années 80, il s’en est construit également en Angleterre, notamment chez Dowler Gantry Systems.

Effectivement, ce mode de travail intéresse les agriculteurs attachés à l’agronomie et à la qualité des sols. Il pose bien sûr quantité de questions pratiques et économiques.

Un exemple plus ancien de tracteur portique (photo Kjeldahl).

Présentation vidéo du NeXaT

A lire en complément: