Quel est le coût du tracteur sur un chantier de désherbage mécanique?

Le tracteur intervient pour respectivement 14% et 20% dans le coût total d’un chantier de herse étrille et de binage. Il est plus efficace de saturer l’outil lui-même que le tracteur pour réduire le coût total de l’opération.

Le coût du tracteur a son importance dans des chantiers de désherbage mécanique.

Dans la base de données explorée pour cette étude Rayons X, le prix d’achat moyen d’un tracteur de 160ch s’élève à 102.119€. C’est sur cette valeur que nous allons explorer le coût total de chantier de désherbage mécanique lié au passage de la herse étrille et de la bineuse.

En l’occurrence, la puissance disponible est largement suffisante et notre 160ch serait un 4 cylindres léger mais bien équipé en technologie. Sa consommation de carburant est calculée à partir des résultats relevés lors du passage au banc moteur dans le réseau indépendant animé par la fncuma, sur des tracteurs en bon état et représentatifs. Cette valeur à pleine charge est ensuite corrigée en fonction des exigences du chantier. Le GNR est valorisé à 0,75€/l en intégrant l’Adblue tandis que la main-d’œuvre est estimée à 20€/h.

Coût de chantier de désherbage mécanique avec une herse étrille

cout moyen chantier herse etrille

Coût moyen d’un chantier de herse étrille, tracteur et chauffeur inclus selon notre enquête Rayons X.

Le débit de chantier retenu est issu de relevés réalisés en conditions réelles sur des matériels de cuma équipés de boîtiers Karnott, et analysés par la fncuma. Il prend donc en compte des situations variées de parcellaire et d’éloignement du siège d’exploitation, et intègre les temps de réglage. Nous pouvons ainsi afficher deux notions: le débit de chantier dans la parcelle, et celui incluant le transport.

Entre 500 et 900h/an

Pour chiffrer le coût du tracteur, qui dépend beaucoup du volume d’activité, nous avons retenu trois niveaux d’activité : 700 h/an (qui représentent assez bien la moyenne en cuma), 500h/an et 900h/an. Pour ces trois cas, le prix de revient du tracteur, carburant compris, s’élève respectivement à 14,89€/h, 19,62€/h et 12,27€/h. Le supplément de 200 heures réduit le coût de 18%, le manque de 200 heures l’augmente de 32%.

Un volume de 500h/an se rencontre dans des groupes ayant peu d’adhérents, qui privilégient la disponibilité, et dont les travaux sont groupés sur une période courte. C’est notamment le cas dans les zones à dominante de cultures de printemps et aux sols se travaillant au dernier moment. Un volume de 900h/an et au contraire plus facile à atteindre là où le besoin en travaux s’étale sur toute l’année, avec des adhérents nombreux. La présence d’un chauffeur salarié est également un facteur favorable.

Sur la base d’un tracteur à 700h/an, le passage de herse étrille coûte quant à lui 18,11€/ha, hors déplacements. Nous considérons une herse de 12m travaillant 300ha/an, un débit de chantier de 7,6ha/h, et un chauffeur valorisé à 20€/h. Les comptages sur le terrain intégrant les déplacements portent le coût total à 21,21€/ha, dont 4€/ha de conduite. Le débit de chantier global descend en effet à 5ha/h.

cout total chantier herse etrille

Coût total du chantier de herse étrille, avec main d’œuvre et carburant, déplacements inclus.

Peu d’effet sur le coût total

Que se passe-t-il si le tracteur employé n’aligne que 500h/an ou au contraire monte à 900 heures? Assez peu de choses, en fait. Le coût total du chantier, déplacements compris, reste en effet entre 22,16€/ha et 20,69€/ha, pour les deux hypothèses. Soit un écart de -4% à +2%. L’explication: avec un débit de chantier important comme ici, le tracteur pèse seulement 14% dans le coût total.

C’est l’outil lui-même qui domine, en l’occurrence 59% du total. Et effectivement, si notre herse étrille tourne sur 500ha/an au lieu de 300ha, les références des Guides Prix de revient indiquent que son coût tombe à 3,60€/ha. Le gain important ainsi réalisé se répercute sur le total, qui baisse de 42% !

Selon l’utilisation du tracteur, qui influence peu de résultat, le chantier coûte en effet entre 11,78 et 13,25€/ha. Pour faire baisser le coût du hersage, il est donc préférable de commencer par rassembler un potentiel important de surface. Et ensuite de s’organiser pour que tous les adhérents disposent de l’outil en temps voulu: réduire les déplacements inutiles en organisant les tournées, garder le même tracteur, spécialiser un ou plusieurs chauffeurs expérimentés.

Coût de chantier de désherbage mécanique avec une bineuse

Dans l’hypothèse d’un chantier de binage, les données diffèrent, en raison du débit plus faible et d’un matériel plus coûteux. Nous avons choisi une bineuse de 4,80m/6 rangs avec dispositif de guidage. Pour une utilisation annuelle de 200ha, elle coûte 12,50€/ha. Le débit de chantier relevé sur le terrain s’élève à 2,3ha/h en parcelle, et à 1,7ha/h déplacements compris. C’est cette dernière option que nous retenons pour la suite.

cout moyen chantier binage

Coût moyen d’un chantier de binage, tracteur et chauffeur inclus selon notre enquête Rayons X.

Avec notre tracteur utilisé 700h/an, le coût total du chantier s’élève à 44,65€/ha, dont 11,76€ de main-d’œuvre. Cette valeur change peu si le tracteur tourne moins ou plus dans l’année. En effet, elle oscille entre 43,10€/ha pour 900h/an, soit -3%, et 47,43€/ha pour 500h/an, soit +6%. Logique: le tracteur ne pèse que 20% du coût total du chantier. Plus qu’avec la herse étrille, mais encore assez peu.

Dans les exploitations, les bineuses n’accumulent pas toujours autant d’hectares dans l’année. Il n’est pas rare que le compteur s’arrête à 150ha. Nos références en cuma montrent que le prix de revient grimpe alors à 26,30€/ha. Il en résulte un coût total du chantier de 54,05€/ha, dont 11,76€ de main-d’œuvre. Soit une hausse de 21%. Et comme précédemment, le nombre d’heures annuelles affiché par le tracteur joue assez peu sur le résultat.

cout total chantier binage

Coût total du chantier de binage, avec main d’oeuvre et carburant, déplacements inclus.

L’utilisation intensive d’une bineuse est plus facile dans les secteurs avec une forte présence de cultures sarclées et au même écartement, pour réduire les temps de déplacement. L’étalement des dates de semis joue naturellement, de même que le fait de dédier un tracteur à la machine et, mieux encore, de confier le travail à un seul chauffeur.


Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X en Juillet 2021. Huit tracteurs sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid. Restez connectés, le dossier sera mis à jour tout au long de l’été.

Consultez les autres chantiers passés aux Rayons X

A LIRE également

La Boutique