Méthanisation: le financement participatif débloque des situations

Avec une campagne de financement participatif qui implique notamment un effort de communication, un collectif agricole constate qu’en plus de boucler le financement global de son projet, la démarche procure aussi des avantages sur le plan sociétal.

Le financement participatif devient un élément du paysage dans le monde du biogaz. En effet, plusieurs plateformes spécialisées ouvrent les portes de leur service aux porteurs de projets en méthanisation agricole. CS biogaz, porteur de projet en Mayenne témoignait au Space.

«Le financement participatif d’un projet de méthanisation répond à une double problématique, financière et sociétale. En effet, la construction d’un site peut générer des interrogations, voire des craintes ou des oppositions de la part des riverains. Les associer en leur proposant d’être contributeurs vous permet d’établir une relation de confiance et de lever un certain nombre de barrières. Il s’agit d’une ouverture de votre projet. Cela implique de votre part une envie de communiquer sur le projet. Voire d’y intégrer des soutiens.»

Un guide destiné aux porteurs d’un projet en méthanisation détaille ainsi les intérêts du mécanisme qui actuellement prend de l’ampleur et contribue à lever des freins. Au Space, Jean-Jacques Guérois en témoignait lors d’une conférence qu’organisait GRDF.

Un outil d’investissement en fort développement

Au début de l’été, sa SAS (CS Biogaz) menait une campagne de collecte sur le site lendosphere.com. En quelques jours, le collectif a obtenu les 150.000€ qu’il espérait, grâce à la contribution de 75 investisseurs. Laure Verhaeghe, co-fondatrice de Lendosphère, précise: «en amont de la campagne, nous menons un travail d’analyse. Nous calibrons l’objectif de collecte. Nous fixons les modalités de remboursement…»

C’est donc la plateforme qui détermine par exemple le taux d’intérêt. Celui-ci sera «le même pour tous les investisseurs d’un même projet.» En revanche en fonction des objectifs du candidat au financement, «on peut très bien borner le montant par investisseur, fixer des limites géographiques… On fait ce qu’on veut. Le financement participatif est vraiment un outil pour soutenir le projet.» Et l’intervenante ne pense pas là uniquement au chapitre financier.

Financement participatif d’un projet de méthanisation: un outil de communication

«Dans les faits, c’est aussi un moyen de communiquer et de faire accepter son projet.» Dans le cas de CS Biogaz, se sont en effet 75 personnes supplémentaires, dont des riverains du futur site de production, qui ont désormais un intérêt direct à ce que le projet des agriculteurs réussisse.

«La majorité silencieuse ne demande qu’à avoir des informations sur la méthanisation et sur ce qu’il se passe sur son territoire», complète la directrice de Lendosphère. Son offre est un nouveau moyen de répondre à ce besoin. En plus de la performance potentielle du placement, l’investisseur trouve en effet du concret dans cette démarche. «Il sait où il place son argent et à quoi il décide de participer.»

Accéder au guide: Pourquoi et comment intégrer le financement participatif dans votre projet.

À lire aussi sur la thématique de la méthanisation:

Réajuster son projet face à la baisse du prix du biogaz.

Des alternatives aux prêts bancaires.

Branché sur Métha Radio.

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement