Fructueuse démo sursemis dans les Landes

Une démonstration de sursemis de prairie s'est déroulée ce début d'automne autour de la cuma Agro Innovation 640, dans le Pays des Arrigans à Tilh. L’après-midi a permis de mettre en avant une véritable solution pour l’entretien, le regarnissage et la rénovation des prairies dégradées.

Démo sursemis pour la régénération de prairies à Tilh, dans les Landes, ce début d'automne, avec les matériels des cuma du secteur.

C’est tout le sens d’une démo: des matériels mais aussi des utilisateurs aguirris, des utilisateurs et des participants actifs. Le public de cette démonstration de sursemis, attentif, a particulièrement apprécié la technicité et les connaissances agronomiques de Laurent Cipiere et Yannick Duprat, experts chez le semencier français Jouffray-Drillaud, spécialiste des semences fourragères.

Ont été abordés le choix d’espèces, les atouts et limites de chaque famille, ainsi que les intérêts majeurs du sur-semis selon les conditions de sol et l’état prairial.

En seconde partie, quatre semoirs de marque différente apportés par les cuma propriétaires étaient à l’honneur au cours de la démonstration : Weaving, Gaspardo, Vredo et Simtech-Aitchison.

Les deux premiers, déjà bien connus sur le secteur, sont des appareils polyvalents voués à la grande culture, notamment pour les implantations de céréales à paille, couverts végétaux, méteils…

Les semoirs Vredo et Simtech-Aitchison sont quant à eux spécifiques au sur-semis de prairie. Ils ont fait l’objet d’une présentation plus détaillée.

Analyse des matériels

Les participants ont pu échanger et s’informer à travers le savoir-faire et le retour d’expérience des chauffeurs.

Julien Ladonne, de la cuma Agricompost, a apporté des précisions sur le semoir pneumatique Vredo. Il s’agit d’une machine hollandaise équipée de deux disques d’ouverture en forme de V et d’un rouleau lourd avec des anneaux agressifs et indépendants en fonte permettant un excellent suivi du sol et un rappui optimal dans les sols durs et difficiles.

En conditions séchantes, l’outil présente une légère faiblesse, il ne produit pas assez de terre fine favorable à une germination homogène et régulière.

Autre matériel présenté, le semoir Simtech Aitchison, présenté par Cyril Jouvente, gérant de la société, se distingue par une mécanique simple associant à la fois des disques ouvreurs et trois rangées de dents, créant un sillon en forme de T inversé.

Le rouleau springflex a deux fonctions essentielles : assurer la stabilité de l’appareil et un contrôle de profondeur régulier. Les chaînes lourdes placées à l’arrière du semoir garantissent la fermeture des sillons et un bon contact sol-graine.

La limite reste son utilisation dans les sols avec forte présence de cailloux.

A lire également:

Entraid Vidéos

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement