Le bâtiment en cuma: deux exemples en Saône-et-Loire

Plus que de simples lieux de stockage, les bâtiments sont de véritables lieux de vie pour les cuma. Retour sur deux exemples de cuma en Saône-et-Loire dont le projet de bâtiment a abouti.

Le bâtiment est un jalon important dans l'histoire d'une cuma.

Pour son projet de bâtiment en cuma, l’objectif est atteint à la cuma des Collines Vertes (40 adhérents, 82k€ de CA) de Gibles. La structure est désormais fonctionnelle. Fruit de la fusion de deux cuma, ce groupe est en plein développement, grâce à une équipe dynamique et visionnaire. Les activités du groupe sont liées au système polyculture-élevage, avec notamment la présence de quelques ateliers hors sol.

La parc matériel répond pleinement aux besoins des utilisateurs et rend la cuma très attractive. Un DiNA a été réalisé et le projet du hangar faisait partie du plan d’action. En effet, le stockage de la trentaine de gros matériels (ensileuse, moissonneuse, épandeurs, remorques, etc) n’était plus possible chez les adhérents. Une équipe a donc été missionnée pour mener à bien ce projet.

Une solution pour financer un projet de bâtiment en cuma

Au final, le résultat est à la hauteur des attentes. Le bâtiment de la cuma des Collines Vertes, construit sur un terrain appartenant au groupe, est équipé en panneaux photovoltaïques. Le toit est loué à un producteur d’énergie (Irisolaris), qui verse une location chaque année à la cuma de 3000€. Celle-ci permet de payer une partie de l’annuité.

Le choix et la possibilité de l’acquisition du terrain ont été déterminants pour réaliser ce projet et, avec les parties local technique et bureau, cet endroit est un lieu de rencontre, important dans la période actuelle.

Par ailleurs, toujours en Saône-et-Loire, un autre projet de bâtiment en cuma a abouti, celui de la cuma de l’Equipe (75 adhérents, 160k€ de CA). Le groupe est situé dans une région d’élevage et propose environ 70 matériels liés à l’activité polyculture-élevage.

Jusqu’à 20000€ d’aides

Réalisé il y a deux ans, le DiNA est arrivé à la même conclusion. Le logement du matériel pose problème. La location de deux locaux reste aléatoire et les bâtiments ne sont pas forcément adaptés. L’opportunité de racheter un siège d’exploitation suite à un arrêt d’activité a été étudiée. Et grâce à un travail d’équipe pour quelques travaux et les interventions d’entrepreneurs, le projet a vu le jour et l’inauguration a eu lieu début septembre.

projet de bâtiment en cuma

L’inauguration du bâtiment de la cuma de l’Equipe (71) a eu lieu début septembre.

Pour rappel, le dispositif DiNA passe un état des lieux de la cuma et met en évidence ce qui peut être amélioré. Il est suivi d’un plan d’action et peut déboucher sur une aide allant jusqu’à 20000€ pour un investissement de 100000€.

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement