Renouvellement à la société Yanigav

La société Yanigav vient de changer de propriétaire. Elle continue à se focaliser sur l’enfonce-pieu en misant sur la technologie de la percussion.

De g. à d. : Romain Dumont, nouveau directeur commercial de Yanigav, Aurélien Allary, nouveau propriétaire, Françoise Vaginay, ancienne présidente, et Philippe Artaud, ancien directeur commercial.

Aurélien Allary vient de reprendre la société Yanigav, basée à Combre (Loire). Agé de 40 ans, il est à la tête de deux PME installées dans les environs, Mécallary et TCSA 42, avec des activités d’usinage de pièces mécaniques, maintenance industrielle et chaudronnerie. Le lien s’est fait naturellement : Mécallary était un sous-traitant de Yanigav. La présidente Françoise Vaginay et le directeur commercial Philippe Artaud se félicitent d’ailleurs que l’entreprise reste dans la région et garde son caractère familial.

enfonce pieu sur chargeur yanigav

Le dernier-né de la gamme, l’enfonce-pieux à percussion pour chargeur frontal…

enfonce pieu sur chargeur yanigav

…vu ici côté attelage.

Une réponse aux besoin des éleveurs

Yanigav a été créée il y a 45 ans par Pierre Vaginay, fils d’agriculteur. Son épouse Françoise a ensuite pris les rênes de l’entreprise suite au décès de son mari. Yanigav a trouvé le succès avec une gamme d’outils destinés à l’élevage et en particulier son enfonce-pieux pendulaire. La PME emploie 8 salariés et en fait travailler l’équivalent au sein de ses sous-traitants. Le nouveau propriétaire Aurélien Allary a recruté un remplaçant à Philippe Artaud, qui est sur le départ. Romain Dumont, 28 ans, accède au poste de directeur commercial. Il travaillait auparavant en concession, avec une spécialité agriculture de précision. Et il vendait déjà la marque. Yanigav va également bénéficier d’une embauche au bureau d’étude, pour faire évoluer la gamme.

La percussion sur chargeur frontal

Du côté des produits, les efforts de promotion de la nouvelle équipe portent sur le dernier-né de la gamme : l’enfonce-pieu à percussion adaptable sur chargeur frontal (MPEV 500/3). « La révolution percussion », selon ses termes. Cet outil simple et abordable est conçu comme une alternative au modèle pendulaire classique. L’éleveur valorise son chargeur. Il peut travailler seul, en regardant devant lui et non plus derrière. Et il bénéficie de la sécurité autant que de l’efficacité de la percussion, pour un investissement de 6000 à 7000 €. L’outil s’attelle au chargeur via une interface. Le constructeur a particulièrement soigné la conception de manière à l’isoler au maximum du chargeur et obtenir ce qu’il appelle « zéro vibration » dans les bras du porteur. La percussion est obtenue simplement via la 3ème fonction hydraulique du chargeur, il faut juste 30 l/min et pas plus (régulateur de débit en option).

enfonce pieu pour vigne yanigav

Deux options d’enfonce-pieux à percussion pour la vigne : spécial piquets métalliques ou polyvalent (avec 2 cloches interchangeables).

Rappel : la gamme Yanigav comprend aujourd’hui les enfonce-pieux (à masse ou à percussion), les fendeuses (verticales et horizontales), les affûte-piquets, les tarières (mécaniques ou hydrauliques), les scies à bûches et un combiné coupeur-fendeur.

tapis sur affute-piquets Yanigav

A venir très rapidement dans la gamme : un tapis évacuateur de copeaux pour les appointeuses de piquets.

En complément :

Entraid Vidéos

Semer le maïs avec une dent, non avec deux disques

Réduire la dérive de pulvérisation avec Wingssprayer

Renouvellement à la société Yanigav

5 faits surprenants concernant des constructeurs agricoles

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement