Un enfonce pieux hydraulique à percussion pour sécuriser les travaux d’entretien des clôtures

Le constructeur français Yanigav exposait sur MécaBois son enfonce pieux hydraulique à percussion: l'hydrochoc. Si ce produit n'est pas une nouveauté, il mérite que l'on s'y intéresse pour la sécurité de chantier qu'il apporte. Focus.

Un tracteur de 80 à 100 ch suffit pour utiliser l'enfonce pieux hydrochoc (régime PDF à 540 tr/min).

A l’occasion de la journée MécaBois, Yanigav exposait son enfonce pieux hydrochoc, hydraulique à percussion. L’outil est monté sur un châssis renforcé type «épareuse» et pivote sur 180°. Il est capable de mettre en place des piquets de 0,5 à 3 m grâce au mât télescopique. La cloche à fond plat permet de gérer des diamètres de piquets de 8 à 15 cm.

L’hydrochoc dispose d’une radiocommande, ce qui permet de mettre en place les piquets de clôture à une personne, et en sécurité. Avec une fréquence de frappe variable de 670 à 1470 cps/min, il est possible d’enfoncer jusqu’à une centaine de pieux à l’heure selon Yanigav.

Enfonce pieux hydrochoc de Yanigav

L’enfonce pieux hydrochoc est équipé d’un système d’attelage automatique des haubans.

A noter, l’hydrochoc existe en différentes configurations destinées aux tracteurs, télescopiques et mini-pelles. Yanigav annonce compter aujourd’hui une centaine de cuma équipées de cet outil. Côté tarifs, les prix approchent les 25.000 euros pour un modèle tout équipé avec la télécommande.

A lire également:

Comment valoriser le bois et les haies bocagères ?

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement