«Tatouer» l’épandeur

En région
tatouer son épandeur, cuma de Boisseguin affiche son identité

Le nom de la cuma a été imprimé sur le nouvel épandeur Gyrax qu’elle vient d’acheter.

25/03/2019 - 18:02

La cuma de Boisseguin dans la Vienne a son nom «incrusté» sur son nouvel épandeur Gyrax.

Partagez cet article: «Tatouer» l’épandeur

Non, la cuma de Boisseguin dans la Vienne n’a pas spécialement peur qu’on lui vole son nouvel épandeur à fumier Matad’or 155! Et ce n’est pas non plus son intention de céder à la mode du tatouage… Mais la proposition faite par le constructeur Gyrax d’incruster le nom de la cuma propriétaire de cet épandeur construit en série limitée, a bien plu aux responsables du groupe.

Le nom a été tracé via un système de découpe laser sur le montant droit de la caisse de l’épandeur. Ce tout nouveau matériel qui a un PTAC de 15,3 t a d’ailleurs été exposé au dernier SIMA. Acheté 40.000 €, il dispose d’options intéressantes. Il sera utilisé par des éleveurs de ce groupe du sud du département qui rassemble une trentaine d’adhérents au total.

Ce matériel est construit localement en Vienne dans l’usine de Moncontour. Notons qu’en 2018, cette cuma conventionnelle a investi dans quelques autres matériels susceptibles de répondre aux attentes des adhérents tels qu’un plateau à paille, une herse étrille ainsi qu’un godet Rabaud destiné à mélanger les semences.

Publicité
Simple Share Buttons