ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Téléphone au volant: si tu conduis, je raccroche

Partager sur

Téléphone au volant: si tu conduis, je raccroche

L'interdiction du téléphone au volant sur la route vaut aussi pour les matériels agricoles.

« Si tu conduis, je raccroche ». Tel est le slogan de la Sécurité Routière à propos du téléphone au volant. Un outil bien pratique et pourtant facteur de risques.

La Sécurité Routière mène une campagne de prévention à l’occasion des journées sans téléphone mobile. Son slogan: «Si tu conduis, je raccroche». Il incite à protéger son interlocuteur des risques. Et si l’opération vise d’abord les automobilistes, il est utile de rappeler que les conducteurs d’engins agricoles doivent suivre la même règle. Pas de téléphone au volant.

10% des accidents

La Sécurité routière rappelle quelques chiffres. D’abord, que 10% des accidents corporels de la route montrent un lien avec l’usage du téléphone en conduisant. Ensuite qu’un conducteur occupé au téléphone enregistre 30 à 50% d’informations en moins sur la route. D’autre part, que téléphoner multiplie par trois le risque d’accident matériel ou corporel, et lire un message, par vingt-trois. Enfin, à 50km/h, la distance de freinage passe de 23m à 44m quand le conducteur est en train de téléphoner. Or, 50km/h sur la route ne constitue plus une exception avec les tracteurs récents.

L’attention mobilisée par le téléphone

«Ce qui est vraiment dangereux dans le fait d’utiliser le téléphone au volant, explique Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière, ce n’est pas tellement la maniabilité que l’on perd en tenant son téléphone, c’est l’attention qui est mobilisée par la conversation téléphonique. Il est donc vraiment important d’éviter à tout prix d’engager une conversation téléphonique ou par message si l’on suspecte son interlocuteur d’être au volant. Pour un conducteur, la meilleure solution est d’éteindre son téléphone ou de le mettre sur mode conduite».

vies brisées exposition Simon Berger

Le verre travaillé au marteau souligne la violence des conséquences de quelques secondes d’inattention.

Un film et une expo

Pour marquer sa campagne, la Sécurité Routière a publié une vidéo mettant en scène Jean-Pascal Zadi et HollySiz. Elle a également monté une exposition de l’artiste Simon Berger et intitulée Vies brisées. Ce dernier a dessiné au marteau dans du verre feuilleté des portraits lourds de sens.

En complément : les agriculteurs et leur téléphone.