ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Tonnes à lisier : êtes-vous dans les clous ?

Partager sur

Tonnes à lisier : êtes-vous dans les clous ?

Les pesées au pont-bascule font apparaître des surcharges allant jusqu'à 16 tonnes par rapport au PTRA réglementaire de 40 tonnes.

Une récente campagne de pesage des ensembles roulants tracteur/tonne à lisier deux essieux réalisée par le réseau cuma montre qu’une bonne majorité est en surcharge. Une situation qui peut coûter cher.

 Une étude fait apparaître que la plupart des 25 convois tonne à lisier / tracteur pesés sont généralement en surcharge. Lors de l’homologation, les tonnes à lisier sont présentées et homologuées sans équipements. Le poids à vide inscrit sur la plaque constructeur est donc celui constaté et validé par le service des Mines (DREAL).

Pour être opérationnel, il faut rajouter parfois entre 2 et 3 tonnes d’équipement, comme une rampe à pendillards ou un enfouisseur, un bras de pompage tourelle, des pneumatiques bien dimensionnés… Il en ressort que le poids à vide n’est plus le même mais le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) reste identique.

De gros volumes parfois inutiles pour une tonne à lisier

Pour exemple, dans les mesures effectuées, une tonne ‘deux essieux’ de 18 000 litres affiche en moyenne un poids à vide de 12 860 kg avec bras de pompage tourelle, rampe à pendillards de 18 m et quatre pneumatiques 750/60R30.5.

Le PTAC est de 29 000 kg. Pour le respecter, si l’on considère qu’un mètre-cube de lisier est égal à une tonne, le volume emporté sera de seulement 16 140 litres. Soit un volume inutilisé égal à 10% du volume total.

Pire avec une tonne ‘deux essieux’ de 20 000 litres. Si l’on conserve le même poids à vide que la tonne de 18 000 litres, le volume inutilisé sera de 3 860 litres. Soit pratiquement 20% de la capacité de la cuve.

Une tonne remplie à 80% n’est pas non plus un cadeau sur la route en terme de stabilité. 

Dans cette étude, les pesées au pont-bascule font apparaître des surcharges allant jusqu’à 16 tonnes par rapport au PTRA réglementaire de 40 tonnes.

Des surcharges qui peuvent coûter cher

Même s’ils sont rares, les contrôles routiers existent. L‘article R312-2 du Code de la route spécifie que l’infraction est punie de : « Pour un véhicule, un élément de véhicule, ou un ensemble de véhicules,  d’un poids total autorisé en charge supérieur à 3,5 tonnes: de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe (135 € maxi) pour le dépassement jusqu’à 1 tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu’il y a de tranches de dépassement de 1 tonne ; pour chaque essieu, de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu’à 0,3 tonne du poids maximal autorisé pour cet essieu et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu’il y a de tranches de dépassement de 0,3 tonne.

Calculer la charge utile d’un convoi tracteur remorque

  • Le PTRA (poids total roulant autorisé) est la limite légale (prévue par le constructeur). Il est indiqué sur la carte grise ou le certificat d’immatriculation. Exemple : pour les tracteurs de plus de 120 ch, il est en général de 30 à 40 t.
  • Le PTAC (poids total autorisé en charge) est le poids à vide + charge utile maxi. Pour les remorques classiques (semi-portées), il est limité à 16 t pour les ‘simple essieu’, 29 t pour les ‘double essieu’, et 32 t pour les ‘triple essieu ou plus’.
  • Sur la carte grise, noter le PTRA du tracteur : c’est le poids total qu’il est capable d’emmener.
  • Définir la masse totale du convoi autorisée par le code de la route, en fonction du nombre d’essieux. Exemples : 38 t pour 3 ou 4 essieux (tracteur + remorque 1 ou 2 essieux), 40 t pour 5 essieux et plus (le 44 t est réservé aux camions).
  • Prendre la plus petite de ces deux valeurs, soit le PTRA, soit la masse autorisée, et lui soustraire le poids du tracteur et de la remorque vide. Ainsi, le convoi est dans les limites en cas de passage sur la bascule. Mais les forces de l’ordre peuvent aussi vérifier simplement que le PTAC indiqué sur la plaque de la remorque, ajouté au poids du tracteur, ne dépasse pas le PTRA de ce dernier ou la masse totale autorisée par le code de la route.
  • Autre point : pour l’équilibre de l’ensemble, le poids de la remorque ne doit pas être supérieur à 5,5 fois le poids du tracteur si le freinage est assisté, et 4,5 fois si le freinage est non assisté.
  • Attention : les tracteurs de plus 200 ch font plus de 10 t (à vide). S’ils sont attelés à une remorque ‘3 essieux’ chargée, le poids total roulant est supérieur à la limite (40 t). 
  • Autre dépassement facilement atteint : la charge maxi sur un ‘simple essieu’. Elle est de 13 t, une valeur vite atteinte sur l’arrière d’un tracteur portant un gros combiné ou une tonne à lisier de gros volume avec équipement d’épandage (Réf. article R312-5 du code de la route).

Les épandeurs à fumier aux Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X d’Entraid’. Dans le cadre de ce dossier, 4 épandeurs ont été analysés.

Samson SP15: prix d’achat et coût d’entretien

Sodimac Rafal 3300 : prix d’achat et coût d’entretien

Jeantil EVR 14-12 : prix d’achat et coût d’entretien

Rolland Rollforce 5514 : prix d’achat et coût d’entretien

Retrouvez également toutes les informations nécessaires pour acheter votre épandeur au juste prix en cliquant sur : Rayons X Epandeur à fumier.