Tracteurs : des renouvellements bien huilés

En 42 ans, la Cuma de Saint Ferréol dans le Vaucluse en est à son 11ème tracteur qui ont été renouvelés régulièrement avec 7 marques différentes.

Un cahier des charges rigoureux et l'essai des tracteurs sont 2 passages obligés pour le renouvellement à la cuma de Saint Ferréol.

Depuis 10 ans, ce sont 2 tracteurs qui sont renouvelés régulièrement tous les 5 ans a la Cuma de Saint Ferréol. « Nous sommes passés de 1 à 2 tracteurs pour plus de disponibilité. Les exploitations se sont agrandies. Il y avait des pics d’activité de plus en plus fréquents et le planning était plutôt tendu » résume Frédéric Baumet, président de la Cuma.

2 ans de préparation

Les tracteurs sont amorties sur 5 ans et achetés systématiquement avec une extension de garantie 5 ans. « Nous commençons à penser au renouvellement 2 ans avant. » Pour cela, à chaque fois un cahier des charges écrit est établi. La première étape consiste à dégager les points positifs et négatifs des tracteurs en utilisation. En plus de la puissance et des différentes fonctions du tracteur, l’accent est aussi mis sur le confort. « On y passe du temps, les prix des tracteurs ne baissent pas alors il faut au moins du confort. »
Cette année, la Cuma a été confronté à une baisse des surfaces. « Avec la plantation de vignes, lavandin et autres plantes aromatiques chez des adhérents, nous avons perdu 50 ha de surface labourable. Un adhérent, qui utilisait les outils de la Cuma est rentré dans le groupe en apportant le même nombre d’ha que nous avions perdu. Nous sommes donc retombés sur nos pieds et le groupe tracteur compte maintenant dix adhérents. »

C’est parti pour 5 ans pour les 2 tracteurs de la cuam de Saint Ferréol à l’abri dans le nouveau bâtiment de la cuma.

Une priorité : essayer les tracteurs

Dans le cahier des charges qui avait été établi, la variation continue était en option. « on pensait qu’avec ce type de transmission on allait dépasser notre budget. En plus, les adhérents les plus anciens craignaient que ce soit trop compliqué. » Finalement plusieurs marques qui remplissaient le cahier des charges et étaient dans les clous au niveau du prix ont été retenues. « Les tracteurs retenues sont systématiquement essayés. Des marques avaient la variation continue et le fait de conduire a changé les choses. Les adhérents qui étaient réticents « ont trouvé ça ludique et très facile à prendre en main. » Lors du vote pour choisir les nouveaux tracteurs, c’est Fendt qui a remporté la mise. Depuis juillet, 2 Fendt 716 sont arrivés à la Cuma.

Un plus avec l’autoguidage

« Nous n’avons pas pris l’option GPS. Mais aujourd’hui, nous allons certainement faire installer l’autoguidage sur un des 2 tracteurs. 5 adhérents sont partants et nous allons donc faire une branche spécifique. » Dans 5 ans, la variation continue sera certainement dans le cahier des charges et peut-être aussi l’autoguidage.

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement