Vers l’adéquation parfaite entre le matériel de traction et le déchaumeur

Tests et avis
Travail-du-sol-dechaumage

Le réseau cuma de l'Ouest a testé 4 types de déchaumeurs.

17/08/2016 - 17:04

La consommation et l’effort de traction qu’il génère font partie des critères qui comptent lors de l’acquisition d’un nouvel outil de travail du sol. Pour mieux appréhender ces données, le réseau des cuma de l’Ouest menait des essais en juillet.

Partagez cet article: Vers l’adéquation parfaite entre le matériel de traction et le déchaumeur

Égalité de traitement. Dans les mêmes champs fraîchement moissonnés, les quatre outils (voir encadré) ont été tirés par le même tracteur (New Holland T7.235) et le même chauffeur. « L’an dernier, nous avions surtout étudié les pneumatiques » (voir l’article Trois pneus de tracteur en comparaison).  Cette année, consommation et effort demandé étaient parmi les principales données relevées toute la semaine par l’équipe du réseau Cuma Ouest qui s’attèle désormais au traitement des données.

 

Réglages de la profondeur de travail.

Pour chaque déchaumeur, les réglages ont été soignés et relevés.

Acquisition de références

Pour travailler, ils disposaient de matériels mis à disposition par des concessionnaires locaux, ou disponibles dans les cuma. Séverine Bourrin (Frcuma), Jean-Marc Roussel (Ille-Armor), Hervé Masserot (Mayenne) et Éric Canteneur (Pays de la Loire) sont les quatre expérimentateurs. Ils expliquent : « L’idée est d’aboutir à un outil d’aide à la décision pour une bonne adéquation entre traction et outils de travail du sol », au regard de la puissance que ces derniers demandent.

Mesure de profondeur de travail.

Mesure de profondeur de travail à l’appui.

Pour aider à la décision

Conscients que les conditions de sol au moment de l’essai sont déterminantes, ils complètent: « Il s’agit de relever des tendances », voir dans quelle mesure telle ou telle dent sollicite plus de puissance qu’un outil à disques. Chaque engin ne fait pas non plus le même travail. Pour savoir lequel acquérir, « définir ce qu’on aura à en faire reste un critère prioritaire », rappellent les conseillers du réseau.

Mesure de la distance parcourue avec un nombre de tours de roue défini. Différentiel « à vide » - « au travail ».

L’indice de patinage fera partie des indicateurs à partir desquels Séverine Bourrin et Jean-Marc Roussel travailleront.

Mi-juillet, l’essai était réalisé au gaec Caraillas, au nord-ouest de la Vendée. Ici, « nous travaillons dans une région où les sols sont des limons sableux, battants au printemps, sans trop de cailloux mais avec des rochers affleurant parfois », décrit Éric Canteneur, le local de l’étape. Juste après la récolte, le sol était sec mais « pas encore forcément très fort. » Autant de données à garder en tête pour valoriser les résultats d’essais, prochainement publiés par Entraid.

 

Les 4 outils évalués dans cet essai 2016

- Déchaumeur à disques indépendants Vaderstad Carrier 5 m (2 rangées de 20 disques)
- Déchaumeur Kverneland CLC Evo 3 m (11 dents sur 2 rangées + 2 rangées de disques)
- Déchaumeur Kverneland CLC Evo 4,40 m (15 dents sur 2 rangées+ 2 rangées de disques)
- Déchaumeur Kubota CU3300 C 3 m (10 dents réparties sur 3 rangées + une rangée de lames niveleuses + un rouleau), testé avec trois formes de dents : pointe, pointe + ailette, patte d’oie.
Dépose et reprise de la masse avant.

Différentes modalités ont été testées. Hervé Masserot (à gauche) et Éric Canteneur, reprennent la masse avant.

Publicité
Simple Share Buttons