Aides PAC et conjoncturelles: attention à ne pas louper le coche!

Depuis le 1er janvier 2021, les agriculteurs peuvent procéder à leurs demandes d'aides animales. Pour les dossiers PAC, la télédéclaration va du 1er avril au 17 mai 2021. Les producteurs de bovins-viande et de betteraves sucrières peuvent prétendre aussi à des aides conjoncturelles.

Présentation des aides conjoncturelles aux producteurs de bovins-viande et de betteraves sucrières. (Photo : Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr)

Tout d’abord, rappelons l’obligation de la télédéclaration sur le site Telepac pour bénéficier des paiements couplés aux filières animales dans le cadre de la PAC. Les délais sont clos pour les aides ovines et caprines, depuis le 1er février 2021. En revanche, pour les aides 2021 aux éleveurs bovin viande, éleveurs laitiers et pour les aides aux veaux sous la mère, la télédéclaration restera ouverte jusqu’au 17 mai 2021. Par ailleurs, pour les dossiers PAC, la période de télédéclaration ouvrira le 1er avril avec une clôture au 17 mai 2021.

Pour rappel: les paiements directs d’aides PAC accordés à un agriculteur sont réduits de 5% pour la fraction supérieure à 150.000€. En effet, le produit de cette réduction alimente le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

Aides 2021 aux éleveurs bovin-viande: 60 millions d’euros

D’autre part, le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture ont annoncé en Creuse le 6 mars une aide jusqu’à 60 millions d’euros aux éleveurs les plus en difficulté. Condition: avoir dégagé un revenu inférieur à 11.000€ en 2020. On considère en effet que le revenu courant des exploitants de la filière bovine allaitante a chuté de 20% par rapport en 2019. En effet, l’effondrement de certains débouchés comme la restauration, avec dans le même temps un tassement des exportations (notamment vers le marché italien) a conduit cette filière dans la tourmente. Le Ministère de l’agriculture a annoncé un versement de ces aides aux éleveurs avant l’été.

Et 80 millions aux betteraviers

Ensuite, notons l’accord d’une indemnisation exceptionnelle de 80 millions d’euros aux producteurs de betteraves sucrières. Une décision qui fait suite aux rendements désastreux de la campagne 2020, causés par la jaunisse. L’indemnisation s’élève à 26 €/t pour un montant maximal de 20.000€. Attention, il faut déposer votre demande sur le site de FranceAgriMer avant le 16 avril 2021.

Lien utile: cliquez ici pour déposer votre demande d’indemnisation des producteurs de betteraves.

Plan de relance: 100 millions pour les filières animales

Enfin, on en sait un peu plus sur le pacte biosécurité et bien-être animal prévu dans le volet agricole du plan de relance. Ce dispositif applicable en 2021 concerne toutes les filières animales. Il comprendra un soutien de 2 millions d’euros à la formation des éleveurs (prévention des zoonoses et prise en compte du bien-être animal). Et surtout, ce volet comprend un soutien aux investissements d’amélioration des conditions d’élevage de 98 millions d’euros. A suivre, le cadre d’intervention régionalisé, défini par le Préfet de région.

A lire aussi à propos des aides :

Aides à l’emploi: décryptage des annonces de Jean Castex.

Plan de relance: une des 3 enveloppes déjà épuisée.

Des aides PAC strictement encadrées.

Entraid Vidéos

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement