Apprentis: il est toujours temps d’embaucher

Les aides à l'embauche d'apprentis (de 5 000 à 8 000 €) devraient être prolongées jusqu'au 31 mars 2021, selon des sources semi-officielles. Il est encore temps de recruter au sein du vivier des apprentis sans contrat dans les CFA. Ils sont nombreux par exemple en Nouvelle-Aquitaine.

La formation demeure un bon vecteur pour recruter. La preuve, le 7e salarié est issu de l’apprentissage dans cette cuma.

Première information importante: la bonification des aides à l’embauche d’apprentis est encore d’actualité jusqu’au 28 février 2021. De plus, elle devrait l’être a priori jusqu’au 31 mars, selon des sources semi-officielles (le décret n’a pas encore été publié).

Les cuma, comme les autres employeurs agricoles, peuvent donc encore contractualiser l’embauche d’apprentis. Et ainsi continuer à bénéficier des 5 000 à 8 000 € par contrat, en fonction de l’âge de l’apprenti.

Cette bonification des aides à l’apprentissage a pour objectif de continuer à consolider la dynamique hexagonale en la matière, dans le cadre des crises sanitaire et économique liées au Covid 19.

A lire sur ce sujet: « 8000€ d’aides pour 1 an d’apprentissage, un tarif divisé par trois »

Délai supplémentaire de 6 mois pour trouver un contrat

En outre, les apprentis disposent aujourd’hui d’une durée allongée de six mois pour trouver un employeur.

« Les personnes en recherche de contrat d’apprentissage peuvent commencer leur formation au centre de formation d’apprentis (CFA), sans avoir été engagées par un employeur, dans une période limitée à 6 mois, pour les cycles de formation débutés entre le 1er août et le 31 décembre 2020, » détaille un groupe d’organismes agricoles et para-agricoles de Nouvelle-Aquitaine* dans un communiqué.

Cette souplesse a été autorisée également dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid 19.

Il reste ainsi des apprentis dans les Centre de Formation Apprentis qui n’ont pas encore trouvé d’employeur.

173 apprentis disponibles en Nouvelle-Aquitaine

« En Nouvelle-Aquitaine, près de 1400 apprentis restent sans contrat, dont près de 173 dans le secteur des métiers de l’agriculture et des aménagements paysagers », alertent ces organisations dans leur communiqué.

« Pour mémoire, les entreprises qui recrutent un apprenti bénéficient d’une aide financière de 5 000 euros maximum pour l’embauche d’un apprenti de moins de 18 ans, et 8 000 euros maximum pour l’embauche d’un apprenti majeur pour des contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 31 mars 2021, » ajoutent ces organismes.

*FNSEA Nouvelle-Aquitaine : Séverine Foucher au 06.26.29.17.38 ; Chambre régionale d’agriculture : Anne-Marie Moreno au 06.84.54.33.16 ; Unep-Les entreprises du paysage Nouvelle Aquitaine : Agnès Guérin au 06.08.96.03.76 ; Fédération Nationale du cheval : Armelle Renard au 01.53.83.48.52 ; FREDT : Eva Piquet au 06.80.95.47.99 ; Fédération Régionale des Cuma : Viviane Le Clerc au 06.42.25.71.00.

A lire également: « Jeunes et apprentis: c’est VRAIMENT le moment d’embaucher« 

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement