Jeunes et apprentis: c’est VRAIMENT le moment d’embaucher

1800€, 4000€, 8000€...Les zéros et les planètes s'alignent: le gouvernement a mis en place une série de mesures destinées à soutenir l'insertion et l'apprentissage des jeunes et des futurs professionnels, suite aux remous provoqués par la crise sanitaire liée au Covid-19. Tour d'horizon des dispositifs applicables aux cuma.

Les aides à l'apprentissage devraient permettre aux cuma qui hésitent encore, de franchir le pas de l'embauche ou de l'apprentissage.

Depuis le 1er août dernier et jusqu’au 31 janvier 2021, le gouvernement a mis en place une aide d’un montant pouvant s’élever jusqu’à 4 000€ pour les employeurs embauchant un jeune de moins de 26 ans.

4000€ pour l’embauche des moins de 26 ans

Qui peut bénéficier de ce dispositif baptisé 1Jeune1Solution? Toutes les entreprises et toutes les associations, sans limite de taille, peuvent bénéficier de l’aide, à l’exception des établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux et des sociétés d’économie mixte. Les particuliers employeurs ne sont pas éligibles.

L’aide est de 4000€ sur un an pour un salarié à temps plein. Ce montant est proratisé en fonction du temps de travail.

Pour ouvrir le bénéfice de l’aide, le salarié doit être maintenu au moins trois mois dans l’effectif de l’entreprise à compter de son embauche.

Les conditions à remplir sont les suivantes:

  • Embaucher entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021 un jeune de moins de 26 ans.
  • Embaucher cette personne en CDI, en CDI intérimaire ou en CDD pour une période d’au moins 3 mois.
  • Sa rémunération doit être inférieure ou égale à deux fois le montant du SMIC.
  • L’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné depuis le 1er janvier 2020.

Jusqu’à 8000€ pour un contrat d’apprentissage, même sur un an

Le 4 juin dernier, le Gouvernement a annoncé des mesures phares afin de booster l’insertion des jeunes par la voie de l’apprentissage. Courant d’été, cette mesure a été étendue aux contrats de professionnalisation. Aides annoncées : 8 000€ pour l’embauche d’un jeune majeur et 5 000€ pour un mineur. Jusqu’alors cette aide, à l’embauche d’apprenti d’un montant de 4 000€, était réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac.

Le dispositif 2020 prévu est élargi aux entreprises de plus de 250 salariés, sous certaines conditions et pour des diplômes jusqu’au niveau master.

L’apprentissage ou la période de professionnalisation permet de former un jeune et d’envisager la ressource main d’œuvre à plus long terme.

Le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation sont des contrats signés entre un employeur, un centre de formation et un apprenant, pour une durée d’un à trois ans selon le diplôme préparé.

1800€ pour financer le temps passé à former un salarié

Ce financement qui peut atteindre 1800€ est possible avec le dispositif Défi Emploi par Ocapiat. Il est accessible à toutes les entreprises de moins de 11 salariés. les conditions à remplir sont les suivantes:

  • Embaucher un salarié en CDI ou CDD de plus de 6 mois
  • Au moins 75 % de temps de travail
  • Mise en œuvre de la demande d’aide dans le mois qui suit l’embauche.

Les particuliers employeurs ne sont par contre pas éligibles.

A lire également: « Comment rendre attractive son offre d’emploi en 10 minutes? »

 

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement