Des bergers astucieux récompensés au concours « berger futé »

Accroche-claie, abri mobile, brumisateur, assembleur de barrières, nourrisseur mobile: les éleveurs ovins ne manquent pas d’imagination pour améliorer leurs conditions de travail. Le concours berger futé organisé dans le cadre de Tech Ovin a récompensé les plus inventifs.

20 élevages ont participé au concours berger futé organisé par Tech Ovin dont les premiers prix ont été décernés le 8 septembre à Bellac.

La créativité des éleveurs s’est exprimée à nouveau dans le cadre de la 12ème édition de Tech-Ovin. Les jurés du concours « Berger Futé » ont départagé 20 dossiers d’astuces envoyés par les éleveurs. L’esprit de ce concours est de mettre en avant des solutions peu onéreuses capables d’alléger la pénibilité du travail.

En effet, des améliorations à portée de main peuvent être envisagées. Soit pour faciliter la contention des animaux, leur alimentation ou les soins apportés. Le jury a récompensé cinq lauréats le 8 septembre dernier à Bellac.

Cinq lauréats au concours berger futé

Le 1er prix revient à Michel Bataille, un éleveur creusois qui a conçu un pièce métallique baptisée «accroche-claie». Celle-ci permet de fixer une claire directement sur un cornadis en bois. Cet éleveur particulièrement bricoleur a eu besoin de quelques heures, d’un peu de fer de récupération et du savoir-faire pour son astuce bigrement pratique.

1er prix pour un système de liaison ente la claie et un cornadis en bois.

Le 2ème prix revient à l’Earl de Borde Megere dans le Lot et Garonne. L’exploitant a construit un abri mobile de 20 m2, déplaçable avec un tracteur ou un quad, avec porte-barrières intégré. Cette réalisation s’inscrit dans la continuité d’un abri déjà primé en 2017 lors d’un précédent concours berger futé. Objectif: apporter un ombrage aux animaux et les préserver contre les intempéries.

Brumisateur mobile

Une autre innovation du GAEC Cance Bas dans le Lot a quant à elle remporté le 3ème prix. Ici, l’éleveur a mis au point un système ingénieux de brumisateur mobile. Il a conçu son astuce à partir d’un vélo trois roues surplombé d’une cuve. L’ensemble est câblé à un support fixe situé à l’extrémité du couloir. Par ce biais, le déplacement du brumisateur est automatisé. Cet attelage inédit permet de diffuser des huiles essentielles dans le bâtiment.

Le 4ème prix récompense Marie-France Malterre. L’éleveuse creusoise a mis au point un assembleur de barrière constitué de tiges métalliques amovibles. L’éleveur peut associer de manière rectiligne deux claies et les faire coulisser pour ajuster leur longueur.

4ème prix pour un système innovant d’assembleur de barrières en rectiligne.

Ajoutons enfin le prix spécial remis au Ciirpo en Haute-Vienne. Un salarié de la ferme expérimentale du Mourier a amélioré un nourrisseur pour le rendre mobile. L’objectif est de pouvoir le changer de place sans difficulté avec un quad. Pour cela, il a fixé un timon amovible muni d’une attache pour crochet de remorque. Ainsi que des roues issues d’une vieille faneuse.

À LIRE AUSSI À PROPOS DES ASTUCES :

Top 5 des astuces pour économiser du GNR 

5 astuces pour réussir le réglage de vote intercep 

Des éleveurs wallons astucieux 

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement