Tarn: une chambre froide collective de 200m2 pour l’ail de Lautrec

En région
conservation ail, chambre froide collective

La cuma du Lautrecois compte une quarantaine de producteurs d’ail. Après le service séchage, la cuma se dote d'une chambre froide pour la conservation.

26/10/2018 - 17:52

En février 2017, la cuma du Lautrecois dans le Tarn engage une réflexion sur l’opportunité d’installer une chambre froide collective pour la conservation de l’ail. Ce projet arrive à son terme puisque la cuma devrait valider un devis de chambre froide avant la fin de l’année pour engager les travaux dès le début de l’année 2019.

Partagez cet article: Tarn: une chambre froide collective de 200m2 pour l’ail de Lautrec

A sa création en 2002, la cuma du Lautrecois dans le Tarn met en place une chaîne de conditionnement de l’ail avec tri et traitement. Cette chaîne sera, dès l’année suivante, installée sous un hangar. Celui-ci accueille également une zone de séchage de l’ail avec une capacité de plus de 110 palox.

La cuma du Lautrecois compte une quarantaine de producteurs d’ail. Une quinzaine utilise le service de séchage mis en activité en 2003. Ces producteurs souhaitent compléter la chaîne en mettant en œuvre une chambre froide collective. Et ce, à proximité de la zone de séchage afin de gagner en efficacité, en temps de travail et en autonomie.

L’ail est récolté fin juin – début juillet, puis interviennent 3 semaines de séchage (en cuma ou non) et la vente commence. Pour améliorer la conservation et rallonger la période de vente, le groupe de producteurs a besoin de stocker la production avant la fin d’août.

Le froid répond alors à deux besoins:

  • la conservation de l’ail pendant la première saison de vente de septembre à novembre,
  • la conservation de plus longue durée pour une commercialisation jusqu’en mars-avril.

Le froid, contre la germinaison

D’après les expériences individuelles, le froid permettrait de lutter contre les acariens, le développement de maladie. Ce serait aussi un bon anti-germinatif. Après deux réunions de réflexion, le groupe a très rapidement validé la création de cette activité complémentaire. Une telle installation étant une première dans les cuma tarnaises, il a fallu quelques mois pour apprendre de l’expérience d’autres groupes, réfléchir à l’aspect technique et se rapprocher d’entreprises compétentes en la matière.

Aujourd’hui, une chambre froide de plus de 200 m2 va être installée sous un nouveau hangar sur la parcelle de la cuma. Profitant de ces travaux qui s’annoncent, la cuma a décidé d’agrandir le hangar actuel afin de stocker tout son matériel.

Rendez-vous à l’été 2019 afin d’inaugurer ces nouvelles installations.

Marie Kuhn
Publicité
Simple Share Buttons