[Emplois agricoles] Scénario 1 : Métropole ou campagne, il faut choisir

Le national

Avec une croissance économique comparable à celle d’aujourd’hui, les métiers liés à l’automatisation, la robotique, l’intelligence artificielle et l’analyse des données seront en expansion.

02/04/2019 - 13:00

Comment vivra-t-on dans les zones rurales en 2030 ? Et à quoi ressembleront les emplois agricoles dans 10 ans ? Dans ce dossier spécial de la rédaction sur les emplois agricoles en 2030, retrouvez ici le premier scénario, reposant sur une croissance économique comparable à celle d'aujourd'hui.

Partagez cet article: [Emplois agricoles] Scénario 1 : Métropole ou campagne, il faut choisir

Expertise et débrouillardise

Ce scénario repose sur une croissance économique comparable à celle d’aujourd’hui. La natalité est dynamique et la population se concentre dans une quinzaine de métropoles. Les inégalités se creusent entre ces villes géantes et les territoires ruraux.

Les moyens budgétaires restent limités et le chômage élevé. Les urbains voient la campagne comme un espace de loisirs, de repos, et l’ensemble de la population achète « responsable » mais au plus bas prix.

Dans un contexte « technophile », les plateformes numériques progressent, les normes liées au travail reculent.

L’emploi est polarisé : soit très peu qualifié (non-mécanisable), soit extrêmement qualifié. L’ubérisation est à l’œuvre aussi dans ce domaine : ceux qui y réussissent sont polycompétents, agiles, débrouillards et savent manier le relationnel.

Les exploitations agricoles, dans ce jeu, sont de deux types : de grandes exploitations pluri-spécialisées, ayant recours à l’automatisation et au salariat, et les autres, « à taille humaine », en circuit court ou avec des projets particuliers. 

Quels emplois agricoles pour moi dans ce contexte ?

Le salariat reste majoritaire, mais les statuts indépendants se développent : il faut être agile, débrouillard et soigner son relationnel.

Secteurs : les emplois agricoles (agriculture et agroalimentaire) continuent de se perdre. Mais les métiers liés à l’automatisation, la robotique, l’intelligence artificielle et l’analyse des données sont en expansion. Ça recrute aussi dans l’environnement : gestion des déchets, énergie, restauration et la préservation des sites par exemple. Les métiers de la médiation, de la logistique et de la commercialisation sont aussi porteurs.


Retrouvez la suite des articles sur les scénarios :

[ Emplois agricoles ] scénarios : quels jobs dans l’agriculture en 2030 ?

[ Emplois agricoles ]  scénario 2 : équilibre entre les territoires

[ Emplois agricoles ]  scénario 3 : mondialisation

[ Emplois agricoles ]  scénario 4 : Silver économie

Découvrez les autres articles du hors série Entraid’ formation :

Une « fonceuse » à l’écoute

Formée avec les « CS »

Apprentie en cuma, et autonome

« Je veux être utile »

Découvrez le hors série Entraid’ formation 2019 en cliquant ici.

 

 

 

Par Elise Poudevigne
Publicité
Simple Share Buttons