[ Emplois agricoles ] scénario 3 : mondialisation

Le national
formation emplois agricoles 2030 jobs apprentissage scenario croissance individualisme specialisation

Spécialisation et individualisme si la croissance est faible et le chômage élevé.

16/04/2019 - 13:00

Comment vivra-t-on dans les zones rurales en 2030 ? Et à quoi ressembleront les emplois agricoles dans 10 ans ? Dans ce dossier spécial de la rédaction sur les emplois agricoles en 2030, retrouvez ici le troisième scénario, reposant sur une croissance faible et un chômage élevé.

Partagez cet article: [ Emplois agricoles ] scénario 3 : mondialisation

Spécialisation et individualisme

Ce scénario repose sur une croissance faible et un chômage élevé. L’Etat se désengage des territoires et se recentre sur quelques missions: sécurité, santé et éducation. Les Régions doivent gérer le reste avec un budget contraint. A tous les échelons, on recherche le meilleur rapport coût/efficacité. Une partie de la population revient à la campagne pour dépenser moins : on se recentre sur la famille, on se débrouille. En l’absence de dispositifs de soutien, il devient difficile de concilier vie familiale et professionnelle. Les exploitations agricoles sont des entreprises comme les autres, obéissant aux règles de la mondialisation. Soit elles deviennent de grandes structures dotées de statuts sociétaires classiques, soit elles s’intègrent à l’amont ou à l’aval. Elles recherchent, comme toutes les entreprises, l’efficacité économique, et arbitrent entre coûts salariaux, investissements, délocalisation ou travailleurs détachés. Les chefs d’exploitation deviennent des chefs d’entreprises « classiques », faisant travailler une main-d’œuvre précarisée et bon marché. Le système de formation et les emplois deviennent très sélectifs et spécialisés. 

Quels emplois agricoles pour moi dans ce contexte ?

Le marché du travail se bipolarise, avec d’un côté les emplois peu qualifiés, peu rémunérés, pénibles et précaires, et de l’autre des emplois surqualifiés, flexibles, valorisés. Mieux vaut donc chercher la qualification.

Secteurs : l’agriculture et la transformation agroalimentaire perdent des emplois. Le développement de l’automatisation se traduit par une banalisation des compétences techniques, qui doivent pouvoir être utilisées dans différents contextes sectoriels. Les compétences en gestion et finance, les capacités à conduire des projets, à coordonner des collectifs sont autant d’aptitudes recherchées sur le marché du travail. Les métiers de qualiticiens, de conseillers, de certificateurs se développent. Les entreprises sont en recherche permanente de la solution technique la plus adaptée (R&D, marketing). La bioéconomie, lorsqu’elle présente une alternative économiquement viable, se développe, de même que les activités liées au traitement des déchets et à la restauration des sites.


Retrouvez la suite des articles sur les scénarios :

[ Emplois agricoles ] scénarios : quels jobs dans l’agriculture en 2030 ?

[ Emplois agricoles ]  scénario 1 : métropole vs campagne

[ Emplois agricoles ]  scénario 2 : équilibre entre les territoires

[ Emplois agricoles ]  scénario 4 : Silver économie

Découvrez les autres articles du hors série Entraid’ formation :

Une « fonceuse » à l’écoute

Formée avec les « CS »

Apprentie en cuma, et autonome

« Je veux être utile »

Découvrez le hors série Entraid’ formation 2019 en cliquant ici.

Par Elise Poudevigne
Publicité
Simple Share Buttons