ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Le cheval retire son épingle du jeu

Partager sur

Le cheval retire son épingle du jeu

Les prestataires proposent leur solution pour différents travaux (©Elise Comerford-Poudevigne).

Travailler avec des chevaux est souvent lié à une notion de passion. Proposer des prestations de traction en production agricole est une possibilité de l’accomplir. C'est aussi un bon moyen d’animer une entreprise performante économiquement.

Le marché reste confidentiel. Pour autant la traction animale continue son chemin, en grande partie dans le vignoble. En effet, la vigne correspond au système de production agricole où l’activité de traction connait «actuellement son plus fort développement.»

Une étude technico-économique ouverte en 2017 sur quelques entreprises spécialisées dans les prestations de traction équine produit des résultats. Les dernières analyses expliquent cette dynamique. Il y a «une réelle plus‐value du cheval reconnue par les vignerons.» Ainsi, les trois quarts du produit que réalisent les entreprises suivies concernent des interventions en vigne. Le document évoque une diversité de travaux sur lesquels l’animal est compétent: buttage, décavaillonnage, griffage, remise à plat…

La traction animale valorise bien le cheval

Les plaquettes de synthèse mettent en avant «la bonne efficacité économique de ce service.» L’indicateur Excedent brut d’exploitation sur Produit brut se situe à 40%. «Les entreprises ont peu de charges», un besoin en infrastructures relativement léger par rapport aux autres activités équines. À un niveau de 13.000€/cheval, la traction animale dégage aussi «un produit plus important que dans les autres systèmes étudiés», notent les auteurs.

En résumé, ce genre d’activité est en capacité de joindre l’économiquement efficace à l’agréable. L’analyse est à l’initiative de l’Institut Français du Cheval et de l’équitation, avec Idele. Elle met effectivement en avant un point commun à beaucoup de ses entreprises. La notion d’accomplissement d’un métier passion y est prégnante. Et le cheval ouvre aussi des perspectives pour les passionnés de création mécanique, à en croire un projet récemment mis en avant à l’Atelier paysan.

Retrouvez la plaquette «Développement d’Outils de GEStion pour les Entreprises prestataires de Traction équine».

Enfin, à lire aussi:

La traction animale, c’est moderne!

Le GPS au service de la traction animale.

L’entretien du sol en vigne: des innovations.

Entre vignes et arbres, les brebis entretiennent pour pas cher.