ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Gagner 120 €/ha avec les commandes groupées

Partager sur

Gagner 120 €/ha avec les commandes groupées

Les commandes groupées: une bonne façon pour faire baisser les prix sur l'achat des intrants. (Crédit: AdobeStock).

Depuis quelques mois, les prix flambent. GNR, engrais phytos, semences, aucun intrant n’y échappe. Pourtant des cuma s’organisent en réalisant des commandes groupées avec des économies à la clé.

Entre janvier 2021 et aujourd’hui, le prix du GNR pour une livraison inférieure à 5.000 litres est passé de 0,76€/l à 1,10€/l soit une augmentation de plus de 40%. Durant la même période, le prix de l’ammonitrate a subi une hausse de 190% avec des prix qui atteignent et même dépassent les 750€/t. Les commandes groupées peuvent être une solution pour réaliser quelques économies.

Près de 15 ans de commandes groupées

Entre 160.000 et 180.000l par an. C’est ce que commande la cuma de Sentous Lahitte dans les Hautes Pyrénées pour elle-même et aussi pour les adhérents. Jean-Paul Dastugue gère ces commandes depuis près de 15 ans. La cuma dispose d’une cuve de 5.000l et d’une seconde de 2.000l qui fait office de réserve tampon. « Quand un adhérent constate que la première cuve est vide, il me contacte. J’envoie des SMS à tous les adhérents concernés par l’achat de GNR. Ils me renvoient dans la journée les volumes souhaités. La commande avec les noms des adhérents est passée au fournisseur pour qu’il organise sa tournée. »

La seule contrainte est que chaque adhérent doit commander un minimum de 500l. Ces commandes groupées permettent de gagner entre 4 et 5cts/l suivant les périodes. Cela représente un gain de 5% sur le prix actuel du litre de GNR.

A lire: Top 5 des astuces pour consommer moins de GNR.

Une concurrence anonyme

Ce que la cuma réalise avec le GNR, elle le fait aussi avec 2 fois par an avec les intrants pour les cultures des 18 adhérents participants. « Nous faisons 2 réunions par commande. » La première pour récupérer pour chaque adhérent les quantités de chaque produit, engrais, phytos, semences… Ensuite une fois les quantités regroupées, tous les fournisseurs du secteur reçoivent la commande.

Lors de la seconde réunion, le responsable affiche les prix des différents fournisseurs sur un tableau de façon anonyme. « Les fournisseurs connaissent notre fonctionnement. Cela évite les partis pris de la part des adhérents. Une fois le choix fait, généralement le plus bas, nous affichons les noms de chaque fournisseur en face des prix. »

Une bonne organisation et quelques concessions permettent de faire jouer la concurrence sur l'achat des intrants

Commandes groupées: jusqu’à 120 €/ha d’économie par les adhérents de la cuma de Sentous Lahitte.

120€ d’économie par hectare

Jean-Paul Dastugue a calculé l’économie réalisé avec ce système comprenant l’achat groupé de GNR, engrais, semences, et phytos. « En choisissant les prix les plus bas pour les mêmes produits, nous réalisons en moyenne une économie de 120 €/ha par rapport aux prix les plus hauts proposés. » Par exemple sur une même dose de semence de tournesol, la différence entre le moins cher et le plus cher était de 54€. « Avec une dose on fait environ 2,25 ha. En prenant la moins chère cela fait déjà une économie de 20€/ha. »

Pour les commandes, les adhérents ont dû s’entendre sur le choix des différents produits. Au début pour les engrais chacun voulait quelque chose de différent. Les adhérents ont par exemple choisi seulement 2 engrais binaires différents. « Nous arrivons à gagner sur les prix car pour les engrais nous pouvons faire des camions de livraison complets. Il n’y a pas de livraison intermédiaire chez le fournisseur. Les camions arrivent directement à la cuma et chacun vient récupérer sa commande. » Pour les semences de maïs, le groupe se limite aussi à seulement 10 variétés.

Des commandes groupées pour les consommables avec des économies à la clé

Des commandes groupées en morte saison: 10% d’économie sur le film d’enrubannage sans rogner sur la qualité.

Aussi pour les consommables

Dans la Loire, la cuma de Perreux pratique aussi les commandes groupées pour le GNR en réunissant d’autres agriculteurs du secteur avec des gains équivalents. La même pratique concerne aussi les films d’enrubannage, filets, ficelles et bâches d’ensilage. « Nous réalisons les commandes en morte saison » indique Pascal Ducros. « Nous choisissons par exemple tous le même film d’enrubannage sans rogner sur la qualité et nous arrivons à gagner 10% par rapport au prix classique. »

A lire également:

Prix du GNR: la hausse continue.

Quel tracteur de 160 ch consomme le moins?

Camacuma: de nouveaux matériels pour cette année.