La clarté du planning est partagée

La cuma de Juvigné a adopté récemment un outil informatique pour la gestion des plannings de ses nombreux matériels. Avec la bonne volonté des adhérents, l’ensemble du groupe gagne du temps, en plus d’une tâche moins pesante pour les responsables.

Les responsables de la cuma de Juvigné ont décidé de passer au format numérique pour la réservation des matériels. Ils sont satisfaits d'avoir surmonté les appréhensions liées au changement d'organisation.

La cuma s’est lancée après une présentation en AG, des discussions et un vote en CA. Pour réserver un matériel, les adhérents de la cuma de Juvigné passent désormais par la solution Résacuma. «En période de pointe, on ne s’y retrouvait plus! Les gens appelaient sur mon portable, ou sur le fixe, à n’importe quelle heure pour réserver le matériel», raconte Alban Linais, le président de la coopérative mayennaise. Forcément, l’idée de mettre la réservation des matériels sur internet a vite germé dans l’esprit du responsable satisfait de la suite des événements.

Les responsables ont choisi d’être prévenus par SMS quand une réservation est effectuée. «On apprécie de recevoir ces SMS. Cela permet de faire la vérification du matériel avant qu’il ne reparte», explique Ludovic Fouassier, responsable matériel. «Historiquement, je notais les réservations sur mon tableau» et le responsable apprécie de retrouver un repère visuel: «en un coup d’œil, on a une vue d’ensemble sur les plannings.» Ces derniers sont tout aussi facilement consultables par les adhérents. Ainsi, ils ont le loisir d’optimiser l’usage des outils de la cuma en ayant une vision globale sur son parc. Surtout que ce parc se constitue de beaucoup de matériels attelés, environ 80, dispersés un peu partout sur une commune très étendue. Quand un adhérent prend un outil, son voisin essaie de réserver juste après. Le gain de temps est indéniable «et cela permet de s’organiser au mieux», justifie le trésorier Jean-Yves Island.

capture d'écran résacuma

Utiliser un outil de réservation en ligne permet de partager une vue d’ensemble des plannings dans le groupe.

Prise de marques

Certains adhérents avaient déjà un accès à Résacuma pour valoriser le parc d’une autre cuma. Ils n’ont pas eu besoin d’un second code. C’est en se connectant sur le site que l’adhérent sélectionne la cuma pour laquelle il souhaite réserver le matériel. Pour d’autres adhérents, la découverte était totale. Les premières semaines, «nous avons connu quelques couacs», reconnaissent les responsables de Juvigné: soucis de mémorisation des codes d’accès, problème de réseau internet… ou manque d’assurance qui conduisait certains adhérents à réaliser leur réservation sur Résacuma avant d’envoyer tout de même un message au responsable.

Les responsables voient la différence

Peut-être du fait du lancement récent ou reflet d’un comportement plus général, certains adhérents ont tendance à trop anticiper pour annuler ensuite ou bien à réserver le matériel au-delà du temps nécessaire pour le travail à effectuer. C’est peut-être là le défaut majeur de l’outil informatique que les responsables soulèveraient. Reste que globalement cette évolution «nous soulage.» Ils font partie des dirigeants de cuma qui l’affirment: «malgré quelques appréhensions au départ, nous ne reviendrions pas en arrière», comme le conclut Alban Linais.

Entraid Vidéos

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

Les outils ont leur agenda grand ouvert

Une orga humaine au top pour 10 euros de la tonne, modulation comprise

Lisier : ils choisissent un automoteur Vervaet, deux citernes routières et un caisson de stockage de 92m3

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement