[Mécafourrage 2017] S’organiser pour presser 8.000 bottes à l’année

En région
Foin, cuma RVD, fenaison, andaineur, presse à balles rondes, faucheuses,

L’organisation des chantiers de foin à plusieurs génère en principe de meilleurs débits de chantiers, comme à la cuma RVD qui témoignera à MécaFourrages, le 29 juin.

05/06/2017 - 17:55

Au programme du salon MécaFourrages, le 29 juin prochain à St Mexant en Corrèze, figure un atelier sur l’organisation collective des foins avec le témoignage de la cuma RVD de Dordogne. Avant-première.

Partagez cet article: [Mécafourrage 2017] S’organiser pour presser 8.000 bottes à l’année

Article mis à jour le 29/06/2017 : retrouvez dès à présent la liste des matériels agricoles en démonstration durant cette journée professionnelle , ainsi que le programme détaillé de Mécafourrages2017.

Pour suivre ce salon, restez connecté au dossier spécial Mécafourrages 2017


La cuma RVD (acronyme de «Ribéracois Vallée de la Dronne») a été créée en 1971. Elle compte seize adhérents rassemblés autour de vingt-cinq machines, dont celles de fenaison utilisés par cinq agriculteurs qui réalisent ensemble les chantiers. L’investissement dans les outils de fenaison atteint 121.000€. Cela comprend une faucheuse frontale, une faucheuse arrière, une faneuse, un andaineur et une presse à balles rondes.

Spécialisation des postes

Chaque exploitant est responsable d’un matériel. Il en assure l’entretien mais aussi la conduite sur la totalité de la surface des cinq exploitations. Ainsi, un adhérent fauche chez tout le monde, deux autres fanent, un andaine et un dernier s’occupe du pressage.

8.000 bottes par an

Ils rentrent les bottes ensemble. En moyenne, 8.000 bottes sont faites chaque année. «Chacun connaît parfaitement son matériel et l’entretien au mieux», observent-ils et c’est «plus efficace, plus rapide et plus sécurisant de travailler à plusieurs». L’organisation collective des foins est largement développée dans les élevages de Dordogne. Dans cet exemple qui sera présenté lors de MécaFourrages, le 29 juin prochain à St Mexant (Corrèze),  chaque membre y retrouve son compte.

Sur le même sujet, vous pouvez lire aussi les articles déjà parus sur le site Entraid’ :

Foin en cuma ? il faut s’organiser  

Du foin en moins de temps à la cuma de Seilhac 

Le foin en groupe, et la qualité au rendez-vous 

Le foin en banque de travail 

Le foin en chantier collectif, version balles carrées

Jérôme Allègre, Fédération des cuma de Dordogne
Publicité
Simple Share Buttons