Loir-et-Cher : première récolte de noix en inter-cuma

En région
Recolte de noix : un vibreur et une ramasseuse utilisés en inter-cuma.

Premiers retours d’expériences des cuma nucicoles en Loir-et-Cher. Il faut une bonne heure pour récolter un hectare.

07/01/2019 - 18:00

Dans le Loir-et-Cher, quelques agriculteurs misent sur la production de noix pour diversifier leur assolement. Les cuma sont en première ligne pour mécaniser la récolte.

Partagez cet article: Loir-et-Cher : première récolte de noix en inter-cuma

Le mercredi 17 octobre, sous un soleil encore estival, les trois cuma nucicoles du Loir-et-Cher se sont réunies à Nourray pour la mise en route du chantier collectif de récolte des noix. La cuma de la Brenne a acheté un vibreur télescopique et une récolteuse automotrice de noix. Dans un premier temps et en attendant que les 150 hectares de noyers soient en pleine production, le vibreur et la récolteuse seront utilisés en inter-cuma avec la cuma Noix de la Cisse et celle des Vergers. Il s’agit de deux nouvelles cuma créés en 2018, distantes chacune d’une bonne quarantaine de kilomètres. Cela permettra de mutualiser l’investissement de ces deux machines qui s’élèvent à plus de 150 000 € HT.

Broyeur, vibreur, ramasseuse

Le chantier se décompose en un ou plusieurs passages avec un broyeur à marteaux doté d’un satellite actionné hydrauliquement pour passer entre les noyers. Ensuite, place au vibreur. Cet appareil attelé derrière le tracteur secoue les noyers à l’aide d’une pince en trois secondes pour faire tomber les noix. Enfin la ramasseuse automotrice Monchiero vient ramasser les noix, puis séparer les feuilles à l’aide d’une puissante soufflerie. Les noix sont acheminées vers la trémie arrière. «Il faut un peu plus de 2 heures pour secouer 1 hectare de noyers. La prise en main est plutôt facile. Pour la ramasseuse automotrice, nous roulons entre 3 et 4km/h. Il nous faut une bonne heure pour récolter 1 hectare. Là encore, la conduite et l’utilisation de cette automotrice sont faciles et les commandes sont intuitives», dixit Etienne Noyau, le président de la cuma de la Brenne. Un rapide coup d’œil dans la trémie laisse entrevoir une propreté de récolte quasi parfaite avec plus aucune feuille.

 

récolte de noix : le secoueur

Il faut un peu plus de 2h pour secouer 1ha de noyers selon Etienne Noyau, président de la cuma de la Brenne, dans le Loir-et-Cher.

 


A lire aussi :

Démonstrations de vibreurs et ramasseuses : démo dans le Lot 

Cuma de Branceilles : du vin et des noix au menu 

Anthony Chambrin, fdcuma du Centre
Publicité
Simple Share Buttons