Attention : risques de bourrages !

Elevages
Fourrages : cinq faucheuses mises à l'épreuve lors du rallye méteil dans la Creuse.

Parmi les options pour éviter les bourrages : une barre à l’avant pour pousser le fourrage vers l’avant quand il est très haut de manière à ce qu’il rentre par le pied au niveau du conditionneur.

07/11/2017 - 10:23

Dans le cadre du rallye méteil en Limousin qui faisait étape le 15 mai, à st Germain-Beaupré (Creuse), cinq faucheuses conditionneuses (Pöttinger, Kuhn, Vicon, Kubota, Krone) ont été mises à l’épreuve sur une parcelle de méteil. Précisions de Pierre Lépée, conseiller en machinisme dans la Creuse.

Partagez cet article: Attention : risques de bourrages !

On a eu quelques coups de fils d’agriculteurs en 2016 qui ont eu des difficultés dans la fauche de méteil, notamment des bourrages en bout de lamier. Il convient d’insister en premier lieu sur l’intérêt de récolter à un bon stade. Plus le méteil est avancé, plus il y a de volume et plus les pois sont enchevêtrés, plus on risque d’avoir des bourrages… De plus, en cas de récolte tardive, la culture que l’on mettra en place derrière, sera d’autant décalée.

Dans les cinq machines en démonstration le 4 mai, deux d’entre elles avaient des options facilitant la fauche de méteil. L’une avait une barre à l’avant pour pousser le fourrage vers l’avant quand c’est très haut de manière à ce qu’il rentre par le pied au niveau du conditionneur. Une autre disposait, en bout de lamier, d’un genre petit déflecteur qui rabaissait le fourrage vers le lamier de manière à ce qu’il soit bien coupé pour pouvoir le séparer en bout de lamier.


Pour aller plus loin sur Entraid :

Combien ça coûte ? Méteils immatures de l’implantation à la récolte
Publicité
Simple Share Buttons