ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Motivé par la méthanisation: « l’écologie, et des revenus complémentaires »

Partager sur

Motivé par la méthanisation: « l’écologie, et des revenus complémentaires »

Pascal Vincent et son frère, actionnaires de l’unité Agri Vert Biométhane. Crédit Photo: Carlos Bueno Romano Photographie

Pascal Vincent, agriculteur et cumiste, est impliqué dans la Sarl Terre Biogaz & Agri Vert Biométhane dans la Haute-Vienne. Il témoignait lors de la journée régionale Méthanisation Nouvelle-Aquitaine.

Les acteurs de la filière méthanisation étaient réunis le 30 novembre 2021 au Palais des congrès de Bordeaux, pour la première Journée régionale méthanisation Nouvelle-Aquitaine organisée par le dispositif MéthaN-Action. Tous ces publics ont largement répondu à l’appel, rendant la journée fertile et instructive.

Lire aussi: Net succès pour la journée régionale Méthanisation Nouvelle-Aquitaine.

Les témoins réunis autour des 3 tables rondes ont permis d’éclairer des sujets de fond liés à la méthanisation, mais aussi d’apporter des témoignages concrets. Comme celui de Pascal Vincent, qui a contribué à la création de la  SARL Terre Biogaz & Agri Vert Biométhane dans la Haute-Vienne.

Ma motivation pour la méthanisation: d’abord l’écologie

« Ma première motivation pour me lancer dans la méthanisation, c’était l’écologie », a-t-il indiqué aux participants. « Pour moi qui suis éleveur, cela évitait au méthane de s’en aller dans l’atmosphère. Et puis il y avait l’envie de faire de l’énergie.

Évidemment la méthanisation apporte un revenu complémentaire, mais la première réflexion était de pouvoir prendre part à la transition écologique. Après, si ça ne m’avait pas permis de gagner des revenus complémentaires peut-être que je ne me serais pas lancé.

J’ai mis en route mon premier projet en 2005, c’était un projet personnel en cogénération. Et puis je me suis associé à mon frère et mon beau-frère pour lancer une deuxième unité, mise en service dans quelques semaines.

Trémie, intérieur d'une unité de méthanisation agricole

Trémie d’incorporation en cours de finalisation, au sein de l’unité Agri Vert Biométhane. Crédit Photo: Carlos Bueno Romano Photographie

Lorsque nous avons appris que les réseaux de gaz passaient pas loin de chez nous, nous avons décidé de nous lancer dans un projet en injection. Depuis, je produis des CIVE pour ce nouveau site dont je suis actionnaire. »

« Ces sujets me passionnent »

« J’étais président de la fédération départementale des cuma et je suis désormais vice-président de la fédération régionale des cuma et administrateur de la fédération nationale, en charge de la méthanisation pour les deux ; car ces sujets me passionnent. C’est désormais moi qui traite les dossiers de méthanisation pour les cuma.

La méthanisation apporte beaucoup aux agriculteurs. Elle permet de rendre leurs fermes le plus écologiques possibles. Elle apporte des revenus complémentaires, d’autant plus que le digestat se substitue à l’achat d’engrais, qu’ils soient azotés ou photopotasiques. Le PH de mon exploitation est augmenté uniquement grâce à la méthanisation.

Aujourd’hui les agriculteurs devraient se lancer, en petits groupes, pour faire des unités avec une puissance suffisamment importante car le coût de l’investissement n’est pas proportionnel au chiffre d’affaires.

La rentabilité est bien meilleure quand la méthanisation est de taille moyenne, entre 100 et 200 m3. Les petits collectifs peuvent ainsi s’entraider, mutualiser, échanger, tout en restant dans un secteur géographique restreint. Le groupe apporte une richesse. Tout seul, on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »

A lire également sur la méthanisation:

La méthanisation est-elle toujours rentable?

Les 5 questions juridiques à se poser avant de se lancer.

Maïs semence: pourquoi ne pas méthaniser les mâles?