Désherbage mécanique : répondre aux besoins avec une large gamme de matériels

Partager sur

Désherbage mécanique : répondre aux besoins avec une large gamme de matériels

La cuma de l'Epron de Surimeau dispose d'une large gamme de matériels pour le désherbage mécanique.

L’activité binage est historique au sein de la cuma, débutant dans les années 90. C’est en 2019 que la gamme s’étoffe avec l’arrivée d’une herse étrille et d’une houe rotative suite à un partenariat avec le syndicat de bassin versant. Depuis, l’activité désherbage mécanique ne fait que se développer avec plus de 9 matériels ! La conversion en agriculture biologique de certains adhérents y a contribué.

SOMMAIRE

Le matériel de la cuma

La cuma de l’Épron de Surimeau dispose de nombreux matériels pour le désherbage mécanique que se partagent les adhérents :

  • 8 adhérents pour les herses étrilles avec un total de 1000 ha engagés
  • 4 adhérents pour la houe rotative et 100 ha engagés
  • 11 adhérents pour la bineuse 12 rangs avec une surface de 525 ha engagés
  • 7 adhérents pour les bineuse 8 et 9 rangs pour un total de 135 ha engagés
  • 7 adhérents pour l’écimeuse et 150 ha engagés

Au total, ce sont pas moins de 9 matériels de désherbage mécanique indispensables qui sont aux mains des cumistes. A savoir, 3 herses étrilles, 1 houe rotative, 4 bineuse et 1 écimeuse. Les adhérents disposent aussi d’un tracteur.

désherbage mécanique cuma

La cuma de l’Epron de Surimeau dispose de 9 outils pour le désherbage mécanique.

Les bineuses

  • 1 modèle Garford 12 rangs (50 cm) ou 36 rangs (16,66 cm) avec 2 caméras, pour un budget de 72 777€ (2020) pour un rendement de 18€/ha
  • 1 modèle Garford 12 rangs (50 cm) ou 36 rangs (16,66 cm) avec 2 caméras, pour un budget de 75 000€ (2023) pour un rendement de 18€/ha
  • 1 Monosem Multicrop 8 rangs (75 cm) de 6 m pour un coût de 17 800€ (2023) et un rendement de 18€/ha
  • 1 Monosem Multicrop 9 rangs (60 cm) de 5,4 m pour un coût de 17 800€ (2023) et un rendement de 18€/ha

Les herses étrilles

  • 1 modèle Hatzenbichler Original (12,40 m) de 2020. Son prix est estimé à 16 300€ pour un rendement de 3€/ha
  • 2 modèles Treffler TS 1220 M3 (12,20 m) de 2021 et 2022. Leur prix est estimé à 27 500€ l’unité pour un rendement de 5€/ha

La houe rotative

  • 1 modèle Phénix Hélios 6,40 m pour un prix de 26 500€ (2022)

Le tracteur

Le modèle unique de tracteur mis à disposition de la cuma de Niort (79000) et un New Holland dont voici les éléments techniques :

  • Modèle : New Holland T6 165 DC
  • Roues étroites
  • Guidage RTK
  • Prix : 101 700€
  • Année : 2019
  • Consommation en GNR : 15€/ha

En ce qui concerne la consommation en GNR de tous les matériels de la cuma, elle équivaut à 4/ha pour la bineuse, 3 à 5 l/ha pour la herse étrille et 3 à 5 l/ha pour la houe rotative.

La cuma de l’Épron de Surimeau et son contexte pédoclimatique

Les sols sont pour la plupart argilo-calcaires et limono-argileux. Pour une capacité maximale des outils, il est souhaitable d’attendre le ressuyage complet des parcelles. Parfois, ces sols peuvent avoir une légère tendance à la battance. Il est alors possible de passer la houe rotative sans attendre le ressuyage complet pour ne pas trop endommager les cultures en place.

Les types de cultures et écartement des surfaces préconisées en 2022

  • pour le maïs : entre 50 et 75 cm pour 60 à 150 ha
  • pour le tournesol, entre 50 et 60 cm pour 65 à 100 ha
  • pour le soja, 50 cm pour 40 ha
  • pour le colza et le chia 50 cm pour 20 ha
  • pour les féveroles, 50 cm pour 30 ha
  • pour les céréales, 16,66 cm pour 30 ha

Débit de chantier

  • bineuse : 1 à 1,5 ha/h pour un passage précoce et 2,25 à 3 ha/h pour un passage tardif
  • herse étrille : 7 à 8 ha/h à l’aveugle, 2 à 2,5 ha/h pour un premier passage et 3,5 à 4 ha/h pour un deuxième passage
  • houe rotative : 3 à 6 ha/h à l’aveugle ou culture bien implantée contre 2 à 3 ha/h dans le cas de cultures au stade précoce

Éloignement des parcelles

Afin de profiter d’un résultat optimal, il est conseillé un éloignement des parcelles dans un rayon de maximum 10 km.

Taille et typologie des parcelles

Globalement, la taille des parcelles se situe entre 2 et 25 ha mais si l’on doit faire une moyenne, elle se situe plutôt entre 8 et 10 ha.

Désherbage mécanique : des responsables de matériels

Il y a cinq responsables pour chaque catégorie de matériels (herses étrilles, houe rotative, bineuses  rangs, bineuses et rangs, écimeuse). Chaque responsable reçoit les demandes des adhérents par téléphone et organise le planning. Depuis l’arrivée de nouvelles herses étrilles et bineuses, la cuma peut répondre plus facilement aux demandes. Les adhérents s’interrogent sur l’opportunité d’utiliser le logiciel MyCumaPlanning pour la réservation de matériels afin de soulager les responsables lors des pics de travaux. Cela permettrait d’avoir une meilleure visibilité sur leur disponibilité.

Pas de main d’oeuvre salariée mais des adhérents très actifs

La cuma ne dispose pas de main-d’œuvre salariée. Par contre, des échanges de services sont possibles entre adhérents. Le réglage des matériels de désherbage mécanique et la conduite demandent suffisamment d’expérience pour obtenir des résultats satisfaisants. Les échanges de pratiques entre agriculteurs leur permettent de progresser ensemble plus sereinement. Pour la quinzaine d’adhérents, la SAU globale est d’environ 2 500 ha (dont  610 ha en agriculture biologique). La diversité des cultures et la répartition dans le temps des semis permettent une souplesse de travail et d’étaler la disponibilité des matériels.

Des coûts maîtrisés

La cuma de l’Épron de Surimeau profite d’une large gamme de matériels. Ses coûts sont maîtrisés grâce à des investissements raisonnés ainsi qu’une grande superficie engagée. Ses responsables sont impliqués et tentent de rendre le matériel toujours disponible, même pendant les pics de travaux, ce qui n’est pas toujours possible. Posséder autant de matériel implique aussi de devoir acquérir une technicité pointue pour les réglages ou les conditions d’intervention.

Un matériel récent donc pas encore renouvelé

Le renouvellement est généralement envisagé lorsqu’il ne correspond plus à la demande. Chaque responsable de matériel supervise l’entretien courant et assure seul, ou avec l’aide de collègues, le changement des pièces d’usure, au fur et à mesure de la saison. Le changement des socs sur les bineuses est réalisé lorsque l’usure est jugée trop importante pour travailler correctement. Pour les herses étrilles et la houe rotative, le matériel est pour le moment trop récent pour nécessiter un gros entretien.

Des matériels récents et performants comme clés de réussite

Pour les adhérents de la cuma de l’Epron Surimeau, la réussite se mesure au travers de 4 grands principes :

8 exemples qui démontrent que le désherbage mécanique en cuma, c’est possible !

Pour plus d’information, retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :