[Photo mystère] On n’approche pas du transbordeur

A quoi peut bien servir cette rampe métallique au-dessus du transbordeur? Pour le charger à distance par peur que les pneus n'éclatent? C’est en fait un éjecteur pour semer le grain à la volée?

Un indice : ce n’est pas en France...

[Réponse à la devinette de la photo mystère du mensuel Entraid’ d’octobre 2019]. Ce transbordeur Dunstan, d’une capacité de 60 t, a été lancé récemment en Australie pour répondre à un besoin bien particulier. Dans ce pays, on pratique assez souvent le «controlled traffic farming», en abrégé CTF. Autrement dit un mode de culture dans lequel les engins agricoles passent tous et toujours au même endroit, par exemple tous les 6 ou 12 m. Quand il faut vidanger la moissonneuse en roulant dans un transbordeur qui circule sur la piste adjacente, il peut arriver que la vis ne soit pas assez longue. C’est pourquoi les constructeurs locaux de ces véhicules ont développé des tapis de réception allant chercher le grain au bout de la vis de vidange.

Pour un intervalle de 18 m

En l’occurrence, celui-ci, de 7 m de long développé par Dunstan, permet de travailler en CTF avec des écartements de 18 m entre passages. Dans ce cas-là, tous les matériels de l’exploitation, coupe de la moissonneuse, semoir, pulvé, etc., sont d’une largeur de 18 m ou multiple de 18 m (36, 54…).

Transbordeur Dunstan

La passerelle en position repliée.

Entraid Vidéos

Ils font les silos avec un-gros-chargeur frontal MX

Premiers ensilages de maïs dans la Vienne

Moisson: pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?

La bineuse suit la trace du semoir grâce au RTK

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement