Pichon en redressement judiciaire, Gilibert en liquidation

Sur le terrain
Pichon en redressement judiciaire, usine pichon

Une usine toute neuve (© Willy Berré).

12/11/2018 - 11:56

Pichon cherche un repreneur. Son carnet de commande est bien rempli mais l’entreprise a été plombée par de gros investissements réalisés en 2015.

Partagez cet article: Pichon en redressement judiciaire, Gilibert en liquidation

Coup dur pour le machinisme agricole breton: Pichon SAS est en redressement judiciaire avec une période d’observation de 6 mois renouvelable. L’entreprise, qui annonce un carnet de commande «bien rempli» et se revendique «n°1 de l’épandage en France», a des atouts indéniables et cherche un repreneur. Elle dispose d’un usine toute neuve, construite en 2015 à Landivisiau (Finistère).

En 2015, Pichon avait également racheté Gilibert Industrie (Isère), un constructeur alors en redressement judiciaire. La reprise n’a malheureusement pas donné les fruits escomptés et Gilibert vient pour sa part d’être placé en liquidation. A suivre…

Publicité
Simple Share Buttons