Rien ne se perd avec le co-compostage

La cuma l’Or Noir en Haute-Vienne dispose d’un retourneur d’andains pour le compostage du fumier. Elle réalise également du co-compostage de déchets verts, via l’association Eco Compost 87 qui va revêtir le statut Scic.

Le retourneur d’andains de la cuma l'Or Noir compte 336h de rotor enregistrées lors du dernier exercice. Le co-compostage a représenté près de 19000tonnes. (©cuma l'Or Noir)

Eco-Compost 87 a pour objet «la valorisation agricole des déchets verts par le compostage.» Il s’agit de co-composter des effluents d’élevage et des déchets verts avec les matériels de la cuma départementale l’Or Noir. Depuis l’enlèvement sur les plates-formes des collectivités ou entreprises, jusqu’à l’épandage aux champs. Cet amendement est valorisé ensuite chez une cinquantaine d’agriculteurs adhérents de la cuma. Depuis le 1er juillet dernier, cette activité n’est plus du ressort direct de la cuma, mais d’Eco-Compost 87, prochainement en SCIC. Objectif de cette structure? «Pouvoir perpétuer dans le giron coopératif, une filière de valorisation agricole», expliquent les représentants de la cuma qui viennent de tenir leur AG le 10 décembre près de Limoges. L’activité est détaillée sur le site internet de la cuma: «répondre aux appels d’offres, contractualiser avec les collectivités ou des entreprises pour des prestations portant sur l’ensemble ou une partie de la filière du traitement et de la valorisation des déchets verts.»

19 000 t de déchets verts    

La cuma l’Or Noir a connu au cours du dernier exercice une progression notable de l’activité co-compostage avec des tonnages en hausse de +18% à près de 19 000 t, essentiellement due au Syded (Syndicat Départemental pour l’Élimination des Déchets de Haute-Vienne). Des conventions sont passées aussi avec des communes et inter-communalités et/ou des entreprises de parcs et jardins. Au total, le retourneur d’andains de la cuma a réalisé 336 heures de rotor au cours du dernier exercice annuel (1/07/18 – 30/06/2019).

A noter aussi les deux autres activités principales déployées par l’Or Noir au service des adhérents:

  • L’épandage de lisier. Fin janvier 2019, la tonne initiale de 23m³ a été remplacée par une autre tonne Samson de 28m³. De plus, une tonne d’occasion de 16m³ a été achetée de manière à mieux répondre aux différentes sollicitations. En tout, 56748m³ ont été épandus en une année, soit une progression de +15%.
  • Le déchiquetage. Le travail en intercuma s’est poursuivi, plus particulièrement avec la Creuse (Cuma 23) qui couvre maintenant l’ensemble du département. 7000 à 8000m³ sont déchiquetés par an au cours de deux tournées, à l’automne et au printemps.

À lire aussi :

Un convoi de 28 m 3 de lisier à la cuma l’Or Noir 

Cuma l’Or Noir, : un fin broyage avant paillage 

Co-compostage en Aveyron 

Désherbage avec l’écimeuse à la cuma l’Or Noir

Entraid Vidéos

Quel est le bon outil pour détruire un couvert végétal en sol humide ?

Tailler la vigne deux fois plus vite

Ils font les silos avec un-gros-chargeur frontal MX

Premiers ensilages de maïs dans la Vienne

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement