Elho et Reiter dans l’herbe bretonne

Deux types d’andaineurs étaient présentés à Hillion, le 14 mai, lors d’une journée Herbe: un système à tapis frontal, face à un autre, à peignes. Dans les deux cas, le fourrage est soulevé pour être déplacé.

L’andaineur Reiter propose un très bon suivi du sol à une vitesse de travail de 15 km/h. Compter environ 25 000 € pour cette version 3 m.

Le pick up du Respiro R3 Profi a pour lui un très bon suivi du sol. Il est élastique et se déforme car posé sur quatre disques libres. Il a un diamètre de 330 mm, sans came. Enfin, il est doté de six rangées de dents, montées à l’envers. Cela lui confère l’avantage de limiter à la fois son agressivité et le risque de monter des pierres.

Sur cet outil en 3 m de l’autrichien Reiter, un rotor supérieur hélicoïdal alimente le tapis de 93 cm de large. Un débit hydraulique de 60 l/min est nécessaire pour son entraînement. L’andaineur est attelé à une triangulation avec deux ressorts de suspension. Au travail, le relevage est bloqué à 55 cm du sol. Un vérin permet de lever l’andaineur, sinon il est en flottant pendant le travail. L’andain se fait aussi bien à droite qu’à gauche et, lors de la présentation du 14 mai à Hillion, chacun a pu constater sa régularité. Sa position frontale est un atout de plus puisque cela évite de rouler sur le fourrage et diminue donc les pertes de matière.

Prise, transport et dépose

Chez Elho aussi, le processus d’andainage consiste à soulever le fourrage pour le guider vers l’andain, cette fois avec des dents flexibles alignées sur des barres animées. Le modèle V-Twin 750 présenté ce jour-là travaille sur 7,50 m, avec une hauteur de travail qui se règle grâce à quatre roues de jauge folles. La largeur de l’andain est réglable manuellement car les rotors sur pivot peuvent s’écarter. En option, ce réglage peut être hydraulique.

Au rayon de ses avantages : il se montre peu encombrant, avec une largeur sur route raisonnable et un très bon suivi dans les angles grâce à l’essieu suiveur. L’entraînement du mécanisme est hydraulique pour une vitesse de travail se situant entre 10 à 15 km/h. Point de vigilance: il a tendance à créer un enroulement de l’herbe.

Elho 7,50 m lors d'une démonstration en Bretagne

L’andaineur Elho regroupe 7,50 m en un andain dont la largeur est réglable. Son prix s’établit aux environs de 26.000 €.

A lire aussi:

Une cuma s’équipe d’un tapis pour la qualité de récolte

Essai comparatif de cinq andaineurs pour un match très très serré

[Avis] L’andaineur Respiro a ses avantages et ses limites

Entraid Vidéos

L’ensilage brins longs n’a pas eu d’effet sur les performances

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

[Ensilage de maïs] Le risque c’est 10.000 euros de perte sur 30 ha

Soigner ses récoltes de légumineuses

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement