Coronavirus: « aucune pénurie » alimentaire et pas de rationnement prévu

La "sécurité d'approvisionnement en produits alimentaires" sera "garantie dans les jours et les semaines à venir" en dépit de l'épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, et les règles du travail de nuit seront assouplies pour assurer l'approvisionnement des magasins.

Les rayons de pâtes se vident malgré les propos rassurants des autorités.

Assurant qu’il n’y avait pour l’heure « aucune pénurie » en France, il a indiqué qu’il n’y aurait « pas de rationnement » et que « 90 à 95% des références (seraient) présentes » dans les rayons. « Nous comptons sur le comportement responsable des Français (…) pour ne pas se précipiter sur les rayons et acheter plus que de besoin », a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse dimanche.

Et pour « garantir la sécurité de la chaîne d’approvisionnement en produits alimentaires et de première nécessité », les règles de « recrutement, de travail de nuit, sur les heures supplémentaires » des magasins seront assouplies, a-t-il poursuivi, au sortir d’une rencontre à Bercy, avec les acteurs de la distribution.

Logistique de nuit

L’objectif, en pleine épidémie de coronavirus, est que « la logistique puisse fonctionner la nuit, que la logistique puisse être équipée la nuit », a précisé M. Le Maire. Les acteurs de la distribution « éditeront un guide de bonnes pratiques pour leurs salariés » dans les jours qui viennent.

« Il s’agit de garantir la protection sanitaire et la protection tout court, des salariés des grandes enseignes« , avec par exemple « la mise en place de vitres en plexiglas aux caisses, la mise à disposition de gels hydroalcooliques, la sécurité à l’entrée des magasins avec le recrutement de vigiles ou l’organisation des files d’attente ».

En complément, un « guide de bonnes pratiques » à destination des travailleurs des plateformes telles qu’Amazon, Deliveroo ou Uber Eats, « pour éviter les contacts et avoir des comportements les plus protecteurs » au plan sanitaire, va « être publié dans la journée », a encore annoncé le ministre.

Mesures exceptionnelles

La CGT-Commerce et Services a exigé dimanche matin dans un communiqué que, dans les magasins alimentaires qui resteront ouverts, « les salariés bénéficient dès à présent de mesures exceptionnelles de protection« . Parmi ces mesures figurent en premier lieu des « mesures de distance de sécurité entre les clients eux-mêmes et le personnel ».

« En second lieu, les salariés doivent impérativement bénéficier de temps de pause réguliers pour se laver les mains, disposer de gants et de masques de protection, et avoir à disposition (…) des solutions hydroalcooliques en nombre suffisant ».

Enfin, les animaleries et les magasins d’alimentation pour animaux resteront ouverts, tout comme les parapharmacies, a précisé M. Le Maire. En revanche les espaces culturels et les cafétérias de la grande distribution seront fermés.

Un arrêté précisera les modalités de ces dispositions.

dec-ref/aue/bma

 

En complément : des éléments de prévention dans les cuma face au coronavirus.

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement