ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Salariés agricoles : comment allez-vous êtres impactés par la réforme des retraites ?

Partager sur

Salariés agricoles : comment allez-vous êtres impactés par la réforme des retraites ?

Decryptage de l'âge de départ en retraite des salariés agricoles. (Crédit : Adobe Stock)

Le projet de réforme des retraites aura un impact sur l'âge de départ à la retraite des salariés agricoles, au même titre que les autres salariés du secteur privé en France. Decryptage.

Le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement d’Elisabeth Borne repousse l’âge légal de la retraite à 64 ans, au lieu de 62 ans actuellement, avec une mise en œuvre progressive. C’est-à-dire que l’impact sera moindre pour les salariés déjà proches de la retraite. Dans le même temps, la réforme devrait accélérer l’augmentation de la durée de cotisation (déjà amorcée avec la loi Touraine, qui allonge la durée de cotisation des salariés depuis 2020), avec la même progressivité.

Réforme des retraites : 43 ans de cotisation dès 2027

La réforme impacte donc la durée de cotisation dès 2027, qui passera à 43 ans (soit 172 trimestres).

Autre principe important: l’âge de la retraite à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres travaillés, reste fixé à 67 ans.

Voici quelques cas de figure, élaborés grâce au simulateur proposé par le gouvernement.

Je suis né(e) en 1970, 1975, 1980 ou 1985

  • Si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 16 ans : je peux partir à la retraite à 58 ans, à condition d’avoir validé au moins 176 trimestres.
  • En revanche, si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 18 ans : je peux partir à la retraite à 60 ans à condition d’avoir validé au moins 176 trimestres.
  • Si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 20 ans : je peux partir à la retraite à 62 ans à condition d’avoir validé au moins 172 trimestres.
  • Enfin, si je n’ai pas cotisé 4 ou 5 trimestres avant mes 20 ans : je peux partir à la retraite à 64 ans à condition d’avoir validé au moins 172 trimestres.

Les salariés agricoles nés avant 1968 sont (un peu) moins concernés

Ensuite, si vous êtes né(e) avant 1968, vous êtes concerné(e), mais un peu moins. En effet, le décalage de l’âge légal de départ à la retraite prendra pleinement effet pour les salariés nés à partir de 1968.

Selon les principes proposés, la progressivité devrait s’appliquer comme suit:

  • Né à partir du deuxième semestre de 1961 : +3 mois.
  • Né en 1962 : + 6 mois.
  • Si vous êtes né(e) en 1963 : + 9 mois.
  • Né en 1964 : + 12 mois.
  • Né en 1965 : + 15 mois.
  • Si vous êtes né(e) en 1966 : + 18 mois.
  • Né en 1967 : + 21 mois.
  • Né en 1968 : + 24 mois.

Exemple pour comprendre la progressivité de la réforme des retraites

Finalement, on peut constater cette progressivité de la réforme proposée avec par exemple le cas de figure suivant.

Je suis né(e) en 1965 :

  • Si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 16 ans : je peux partir à la retraite à 58 ans à condition d’avoir validé au moins 176 trimestres.
  • Ou, si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 18 ans : je peux partir à la retraite à 60 ans à condition d’avoir validé au moins 173 trimestres.
  • Si j’ai cotisé au moins 4 ou 5 trimestres avant mes 20 ans : je peux partir à la retraite à 61 ans et 3 mois ans à condition d’avoir validé au moins 172 trimestres.
  • Enfin, si je n’ai pas cotisé 4 ou 5 trimestres avant mes 20 ans : je peux partir à la retraite à 63 ans et trois mois à condition d’avoir validé au moins 172 trimestres.

Pour plus d’information retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :