[En direct] Le palmarès des trophées DiNA cuma 2018

Le national
Trophées DiNA cuma 2018 assemblée générale Fncuma

Remise des Trophées DiNA cuma le 29 mai, à Montrouge lors de l'Assemblée générale de la Fncuma.

30/05/2018 - 10:00

Ce mardi 29 mai, se tient à Paris l'assemblée générale de la Fncuma. Un des temps forts de la journée : la remise des trophées DiNA cuma 2018.

Partagez cet article: [En direct] Le palmarès des trophées DiNA cuma 2018

A l’occasion de son assemblée générale, la Fncuma a remis les trophées DiNA cuma. Organisé pour la première fois, ce concours a pour but de récompenser des cuma et des fédérations qui ont su utiliser ce dispositif pour redynamiser ou développer leurs structures, que cela soit à travers la création d’un emploi, d’une activité, etc.

« Plusieurs centaines de cuma se sont déjà saisies de ce véritable tremplin pour construire leur avenir et démontrer sa pertinence. De très nombreux groupes sont en en attente. Notre responsabilité fédérative est de tout mettre en œuvre en 2018 pour qu’ils puissent être satisfaits », a déclaré Christophe Perraud, secrétaire général de la Fncuma.

Pour tout savoir sur dispositif national d’accompagnement des cuma : DiNA cuma.

A lire également : Un DiNA pour dynamiser sa cuma.

Trophée DiNA cuma emploi

C’est la cuma la Montoise, dans le Gers, qui a été récompensée. Suite à un DiNA conseil organisé avec la fédération régionale des cuma d’Occitanie, la cuma a embauché son premier salarié (intervenant pour les 7 adhérents).

« Aux cuma qui se poseraient la question sur le DiNA, moi je leur conseillerais de faire la démarche. Pour nous, cela a été vraiment enrichissant de passer par le DiNA pour monter et créer l’activité groupement d’employeurs« , explique Pascal Solon, président de la cuma la Montoise. Aujourd’hui, la cuma réfléchit même à l’embauche d’un second salarié à temps partiel.

Le témoignage complet de Pascal Solon est à retrouver dans la vidéo ci-dessous.


A lire sur cette thématique:

DiNA : pour créer ou conforter des emplois en cuma

Mon incroyable salarié (de cuma) : Michaël, l’hyper-polyvalent

Mon incroyable salariée (de cuma) : Manon, responsable administrative

[Emploi] Quatre exploitations se partagent un salarié (et un béret) en cuma


Trophée du Jury

Pour cette catégorie, le jury a souhaité récompensé le dynamisme et l’implication des adhérents de la cuma des Ecorces (dans le Doubs). C’est un des premiers groupe à avoir réalisé un DiNA cuma hangar, qui a abouti à la construction d’un nouveau bâtiment.

Les différentes étapes du projet sont illustrées dans la vidéo ci-dessous :

 

A lire sur cette thématique:

Franche-Comté : pose des premiers jalons aux Ecorces

Un bâtiment pour se donner une identité

A l’abri en cuma


Trophée des pionniers

Avec ce trophée, la Fncuma récompense la fédération régionale qui a engagé le plus grand nombre de DiNA conseil, et c’est la Frcuma Nouvelle-Aquitaine qui a été la plus prolifique.

« Le DiNA cuma est arrivé en même temps que la restructuration des régions », explique Marc Chapolard, président de laFédération Régionale des Cuma Nouvelle-Aquitaine. « C’est un des éléments qui nous a aidés à structurer la région, puisque tous les départements ont participé à ce dynamisme autour du DiNA. »

Le témoignage complet de Marc Chapolard est à retrouver ci-dessous.

Pour retrouver toute l’actualité de cette région : Nouvelle-Aquitaine.


Trophée de l’audace

C’est la Fédération des cuma de Normandie qui remporte cette catégorie, pour son recrutement afin d’effectuer des DiNA conseil (voir la vidéo précédente).

« Cet emploi spécifique au dispositif DiNA cuma apporte vraiment quelque chose à la fédération, car c’est du conseil apporté aux cuma et aux agriculteurs », explique Morgane Coulombel, animatrice DiNA cuma pour la Fédération des cuma Basse-Normandie.

« Si les cuma sont dynamisés, elles vont investir (humainement et sur du matériel) et donc les fédérations vont accroître et sûrement avoir des animateurs supplémentaires, et le mouvement ‘cuma’ va pouvoir en profiter », insiste Marc Chapolard.

Pour retrouver toute l’actualité de cette région: Normandie.


Trophée de l’intercuma

Comme son nom l’indique, ce trophée récompense des cuma ayant réalisé un DiNA à plusieurs groupes. Les vainqueurs de l’édition 2018 sont la cuma de Buyon et la cuma de Blacé, située toutes les deux dans le Rhône, qui ont fait un DiNA pour passer à une organisation intercuma.

Les deux cuma affichaient des dimensions insuffisantes pour un investissement de matériels viticoles vignes larges. Ils ont opté pour une organisation intercuma. Par exemple, le tracteur Claas Nexos 220 VL est utilisé par 8 adhérents issus des deux cuma. « Le DiNA, on l’a vraiment fait ensemble, pour pouvoir aller plus loin dans la réflexion de la cuma et avoir un objectif à long terme (bâtiment) », explique Franck Large, président de la cuma de Buyon.

Tous les détails sont à retrouver dans la vidéo ci-dessous.

A lire sur cette thématique:

Avec la crise, ça bouge !

Quand la cuma locale ne suffit plus

Organisation de groupe : un ensilage sans frontière

Cinq cuma sur une mini-pelle


Trophée du partenariat

Via cette dernière catégorie, le jury a souhaité mettre en avant un DiNA conseil co-réalisé (ou en cours) avec un partenaire externe au réseau. Les lauréats 2018 sont la Fédération des cuma du Cantal et Agriemploie pour un DiNA lancé en 2016 avec pour thématique la création d’un emploi dans la cuma de Saint Cernin. Une enquête portant sur les besoins et les attentes a permis de mettre en évidence un besoin de 2ETP (pour 8adhérents): un poste sur la conduite et un second sur du travail polyvalent.

A lire sur cette thématique:

[Emploi en cuma] « On n’y croyait pas, et on l’a fait. »

[Cantal] Pour avancer, tout passe par a rencontre et l’échange

[Gestion d’équipe] Le groupement d’employeurs pour une nouvelle impulsion

Publicité
Simple Share Buttons