ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

John Deere vise un cycle de culture complet robotisé en 2030

Partager sur

John Deere vise un cycle de culture complet robotisé en 2030

Igino Cafiero, patron de la filiale Bear Flag Robotics, a fait briller les yeux des experts.

John Deere souhaite à terme rendre autonome tous types de matériels, en commençant par les tracteurs 8R. Ils seraient pré-équipés d’usine, et un cycle complet de culture pourrait s’automatiser.

Lors d’une journée d’information destinée aux analystes boursiers, John Deere a dévoilé quelques-uns de ses projets en matière de robots. C’était le 26 mai dernier, à l’événement Leaps Unlocked. Il faut rappeler que l’entreprise a acheté en août 2021 Bear Flag Robotics, une start-up de la Silicon Valley. Elle développait des équipements pour rendre les tracteurs autonomes. Puis, en janvier, c’était la présentation au CES de Las Vegas d’un tracteur 8R410 autonome pour le travail du sol. En avril dernier, le géant du machinisme agricole a également créé une co-entreprise avec GUSS Automation, constructeur de pulvérisateurs autonomes pour vignes et vergers. Enfin, en mai, il rachetait Light, une autre start-up, spécialisée cette fois dans la vision et le traitement des images.

L’autonomie en pré-équipement

Willy Pell, vice-président pour l’autonomie et les nouveaux projets, a affirmé à Leaps Unlocked que l’objectif pour Deere serait que tous les gros tracteurs soient livrés avec un kit d’autonomie à bord. Igino Cafiero, co-fondateur et DG de Bear Flag Robotics, a précisé que l’entreprise prévoit les capteurs et les calculateurs nécessaires dans la configuration de base du tracteur 8R au cours des prochaines années. Ainsi, l’agriculteur n’aura plus qu’à acheter une licence pour libérer le potentiel d’autonomie de son investissement. Une manière radicale de faciliter la vente.

cabine de tracteur John Deere 8R autonome

Un environnement inchangé mais tout est prêt dans la console.

Jusqu’aux machines de récolte John Deere

Mais il n’y a pas que le 8R, présenté uniquement au travail du sol dans sa version autonome. Igino Caferio a déclaré également que cette technologie sera ensuite déployée sur l’ensemble de la gamme, et pour d’autres travaux. D’autre part, l’autonomie inclura des cultures à haute valeur ajoutée comme les vergers et les vignobles et même les moissonneuses-batteuses et autres machines de récolte. De quoi imaginer, selon le dirigeant de Bear Flag Robotics, de proposer un système de production de maïs et de soja entièrement autonome d’ici 2030. C’est-à-dire en incluant le travail du sol au printemps, le semis, la pulvérisation, la récolte et le travail du sol à l’automne.

En complément: