ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

La difficile mise en valeur du patrimoine

Partager sur

La difficile mise en valeur du patrimoine

"Ce musée a sa place à quelques pas de la cathédrale de Chartres, édifiée grâce au travail de milliers de paysans du Moyen âge", soulignent les opposants au déménagement (crédit photo : Assoc. des Amis du Compa).

Le Compa, principal musée du machinisme agricole en France, devrait déménager. C’est plus largement un lieu incontournable de la mémoire de l’agriculture et du monde rural. La décision est contestée sur le terrain.

Le Compa a été installé dans l’agglomération de Chartres (28), sur un site facilement accessible. Ce principal musée du machinisme agricole en France représente plus largement un lieu incontournable de la mémoire de l’agriculture et du monde rural. Son but est en effet de mieux les faire connaître aux populations urbaines. Son propriétaire, le département d’Eure-et-Loir, veut pourtant le déplacer à Châteaudun, 31 ans après son inauguration. Le nouveau site permettrait de loger au même endroit toutes les collections, aujourd’hui partagées dans plusieurs lieux.

Un enjeu de communication pour le monde agricole

L’Association des Amis du Compa participe au fonctionnement du musée. Ses membres contribuent en particulier à la restauration de matériels anciens. Ils contestent le déménagement, qui va éloigner le Compa du grand public. Ils craignent également de passer d’un vrai musée à une simple collection sans âme. Et de perdre au passage toutes les ambitions pédagogiques déployées pour une meilleure connaissance du monde agricole par les citadins. L’Association a ainsi lancé une pétition. Quelques chiffres sur le Compa : 5.300 visiteurs en 2019, 12 agents, 8.000 machines, outils, documents.

A lire en complément :

Le monde agricole et la guerre de 14-18.

Les nouveautés du salon de la machins agricole 1951.