ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Ogo, le compteur pour Cuma, multiplie ses fonctions

Partager sur

Ogo, le compteur pour Cuma, multiplie ses fonctions

Il ne compte plus simplement des tours.

Kemtag a multiplié les fonctions de son compteur connecté Ogo pour en faire une vraie solution de suivi des matériels partagés.

On avait découvert le petit compteur d’unités Ogo, de Kemtag, au Space 2018. L’équipement pour matériels partagés avait reçu un Innov’Space. Rebelote en 2021 avec la nouvelle version, qui devient un outil de suivi du matériel. Elle obtient la mention « 1 étoile ». Toujours pour les Cuma et les matériels utilisés en commun.

compteur Kemtag Ogo capteur sur faucheuse

Un exemple de capteur d’impulsions sur faucheuse.

Un compteur avec différentes unités

Le nouveau compteur Ogo bénéficie d’un kit d’adaptation lui offrant une connexion avec tout capteur à contact: fin de course, relais piloté, capteur à impulsion, débitmètre, etc. Il peut ainsi analyser l’utilisation de nombreux matériels, selon des unités diverses: kilomètres, hectares, heures, etc.

compteur Kemtag Ogo localisation matériel

Un exemple d’alerte quand le matériel sort de son rayon d’action normal.

Des données plus accessibles

Second changement chez Kemtag: les données relevées arrivent sur une plateforme en ligne, et non plus sur le smartphone de l’utilisateur. Le suivi peut se faire en direct, et l’utilisateur peut détecter toute utilisation anormale. Le constructeur fait pour cela appel au réseau de communication Lora, qui autorise également une certaine géolocalisation.

Facturation équitable

Rappelons que pouvoir quantifier de façon fiable le travail réalisé par un outil chez les adhérents est indispensable en cuma. D’abord pour facturer équitablement et proportionnellement le service à chacun. Mais aussi pour suivre au mieux l’état mécanique du matériel et programmer les nécessaires révisions. A priori, une procédure déclarative devrait suffire. Chacun indiquant sur un carnet ou d’une autre façon, date par date, les unités de travail convenues pour chaque chantier : surface, temps passé, nombre de voyages…Sauf qu’il y a des oublis ou négligences qui risque de plomber l’ambiance. D’où l’intérêt d’un compteur, connecté ou non.

En complément :