350 €/1000L de prix de référence du lait

Les 800 livreurs de lait à Bel ont obtenu pour 2021 un prix de référence annuel du lait conventionnel à 350 euros les 1000 litres.

Conférence de presse le 2 décembre entre les responsables Bel et les représentants de l’association des producteurs pour présenter l’accord conclu entre les deux parties, dans un esprit gagnant – gagnant.

L’accord négocié pour 2021 entre l’APBO (Association des Producteurs Bel de l’Ouest) et l’entreprise laitière Bel bien connue pour ses fromages leaders sur le marché (La vache qui rit, Kiri, Babybel, etc) s’inscrit dans le fil des trois années précédentes. C’est-à-dire, « un prix du lait en moyenne supérieur de 11 % au-dessus de la moyenne du marché du lait standard depuis 3 ans » indiquent les signataires de l’accord conclu le 2 décembre. Le cadre économique fixé du prix du lait Bel 2021 s’applique à la totalité des 800 élevages.

L’accord prévoit un prix de base du lait conventionnel (38 TB et 32 TP) à 350 €/1000L. En plus, une prime de 21 euros de différenciation rémunère les pratiques durables déployées par l’ensemble des exploitations. Dans le détail : +15 €/1000L pour l’alimentation sans OGM et + 6 €/1000L pour l’accès des vaches aux pâturages.

Prix du lait Bel 2021 : un volume prévisionnel de 405 millions de litres

Précision : il s’agit d’un prix de référence annuel. Le prix payé à l’éleveur étant susceptible de varier au cours de l’année (dans les deux sens, à la hausse ou à la baisse) en fonction de l’évolution du prix moyen du marché dans une fourchette de 335 à 360 €/1000L. L’accord porte sur un volume prévisionnel de 405 millions de litres.  Les deux parties veulent également progresser en faveur d’une meilleure prise en compte des soins aux animaux et la réduction de l’empreinte carbone (déploiement de la démarche Label Bas Carbone).

Gilles Pousse, président de l’APBO est satisfait de l’accord. « Malgré le contexte économique dégradé, nous sommes parvenus à un accord qui permet d’offrir à l’ensemble de nos adhérents un cadre sécurisé pour cette 4e année consécutive et qui nous permet de tenir le cap de notre stratégie. Notre partenaire a fait un pas vers plus de transparence sur sa chaîne de valeur ».

Une perspective qui donne de la lisibilité aux producteurs de lait dans un contexte économique incertain.

A lire aussi sur ce sujet :

Une  » Terre de lait » où il fera bon vivre 

Du lait à un prix garanti 

Covid-19 : la filière lait obligée de s’adapter 

Contrôle Laitier : moins d’élevages, mais plus gros 

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement