Le Space concentre son programme sur trois jours de salon

Le Space a anticipé sa traditionnelle conférence de presse de lancement. Une annonce forte donne le ton : « Nous ferons tout », pour que l’édition 2021 se tienne en présentiel. Et ce sera sur trois jours. Du mardi 14 au jeudi 16 septembre.

Marcel Denieul (au centre) est en compagnie d'Anne-Marie Quéméner pour dresser le portrait du Space 2021. Il sera articulé autour de trois jours d'exposition.

Rien ne remplace le présentiel. Les enseignements de la dernière édition, forcée de se cantonner au format digital, lancent le salon de l’élevage dans un nouveau cycle. Le 20 janvier, en même temps qu’ils ouvraient les inscriptions aux exposants, Marcel Denieul (président du Space) et Anne-Marie Quéméner (directrice générale) réaffirmaient que le Space 2021 «ouvrira ses portes le mardi 14 septembre, pour les fermer le jeudi soir. » Et comme le public n’est donc pas convié au parc des expositions le vendredi, il est acté qu’il aura certainement la possibilité de rester un peu plus tard le jeudi soir.

Space 2021 : journée prolongée le jeudi

«L’agriculture en Bretagne est en évolution permanente.» Son salon phare de l’élevage aussi. Les visiteurs du vendredi devront s’y résoudre. D’année en année, ils étaient d’ailleurs moins nombreux, à l’inverse d’une fréquentation en hausse le mardi. Pour l’expliquer, Marcel Denieul observe l’évolution des rythmes du travail sur les exploitations: «Le vendredi, nous avons des choses à régler sur nos élevages en prévision du week-end. Pour beaucoup, une absence pour visiter le Space est ainsi plus simple à gérer sur d’autres jours.»

Innov space pour une balayeuse de logettes

Le Space 2021 doit balayer le coup dur de l’an dernier et conserver les bonnes adaptations mises en oeuvre.

Répondre aux attentes

Sa directrice conforte: Du côté des exposants aussi l’attente était moins forte pour ce quatrième jour, devenu moins riche en contacts. Au-delà du volume du visitorat -104 000 personnes en 2019-, «ce qui nous intéresse, c’est que les exposants nouent des contacts et que les visiteurs trouvent ce qu’ils cherchent.» Anne-Marie Quéméner souligne aussi les modifications du calendrier des salons. «Le monde de l’événementiel a les yeux sur le second semestre 2021.» D’annulations en ajustements, les lignes n’auront pas fini de bouger en 2022. Pour les exposants, ne pas avoir de stand à tenir le vendredi sera aussi un moyen qui devrait «faciliter leur choix et leur organisation», analyse la directrice. Leur Space se déroulera plus facilement sur une semaine, sans empiéter sur la suivante pour le démontage.

Le digital prolonge le présentiel

Si elle n’est pas la cause originelle de ce passage de 4 à 3 j de salon, la crise Covid aura donc fait passer le cap du changement au Space. En parallèle de l’exposition, l’événement maintiendra un programme digital fort, en particulier le vendredi. Les améliorations nées ou dynamisées l’an dernier, telles que la plateforme de podcasts ou que les conférences en ligne resteront dans la colonne des points positifs de l’édition 2020. «Le présentiel est essentiel. Le digital se nourrira de ce présentiel. Il doit en augmenter la portée», annonce le président.

ring des concours du Space

Les programmes des conférences ou des concours d’animaux devront s’adapter à un format du Space condensé sur trois jours.

«Le Space accompagne l’évolution de l’élevage. L’optimisme y est donc de rigueur.» Et Marcel Denieul montre l’exemple à l’heure de lancer la phase de construction sur la base de ces décisions. Il compte sur une circulation ralentie du virus au cours de l’été et une campagne de vaccination qui se sera déployée… «A ce jour, nous n’avons pas encore travaillé avec les autorités sanitaires» pour établir dans quelles conditions accueillir le public mi-septembre. «C’est trop tôt», justifie-t-il en insistant: «nous respecterons les consignes qu’elles dicteront», avec une certitude affirmée: «Nous ferons tout pour que le Space 2021 ait lieu.»

Entraid Vidéos

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement