Les stations météo se perfectionnent

Cultures
stations météo Weenat

A noter au passage: Weenat a un nouveau capteur d'humidité depuis octobre 2018.

29/04/2019 - 12:00

L’étendue des types de mesure des stations météo est toujours plus large, tandis qu’elles alimentent de plus en plus d’OAD (outils d’aide à la décision). Exemple chez Weenat, pour les risques de gel, l’ensilage de maïs et les maladies de la vigne.

Partagez cet article: Les stations météo se perfectionnent

Prévention du gel

Pour une meilleure prévention du gel, la station météo Weenat alimente un calculateur qui prend en compte 8 modèles météo pour établir une prévision à 10 jours. Ensuite, selon la culture et son stade phénologique, le modèle est capable de lancer des alertes 12 h avant le risque potentiel. En complément, si la station est dotée d’un capteur de «température humide», qu’on place dans la végétation, elle peut générer des alertes en temps réel.

station météo Weenat capteur gel

La capteur gel à installer dans la végétation.

Ensilage du maïs

En partenariat avec Seenergi, Weenat a développé Maï’zy, pour le suivi du maïs ensilage. Il commence avec un conseil de la date de semis, selon la température du sol et les prévisions météo, et finit avec une prévision de la date de récolte en fonction de l’objectif de matière sèche de l’éleveur.

Maladies de la vigne

Pour la vigne cette fois, Weenat a collaboré avec l’IFV pour que ses stations alimentent le modèle DeciTrait. Il fonctionne pour le mildiou, le black-rot, l’oïdium et, en beta test, pour le botrytis. Il intègre une optimisation des doses en fonction du stade de végétation. Objectif final: réduire les quantités de produits sans prendre de risques.

Publicité
Simple Share Buttons