ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

3 conseils pour impliquer les adhérents dans les organes de décision

Partager sur

3 conseils pour impliquer les adhérents dans les organes de décision

L’assemblée générale vote et fait le tour de la vie de la coopérative. C’est peut être une bonne vitrine à présenter aux nouveaux agriculteurs du secteur.

L’avenir de la cuma passe par les nouvelles têtes qui l’intègrent et s’y impliquent. Pour les groupes ouverts à cet enrichissement, voici trois conseils pratiques pour aider les nouveaux adhérents à s'impliquer dans la gouvernance des coopératives.

Entraid’ vous propose 3 conseils pratiques pour impliquer les adhérents.

1 / Intégrer des administrateurs stagiaires

Les conseils d’administration de cuma ont la possibilité d’intégrer des administrateurs stagiaires, en plus du nombre statutaire prévu. La fonction d’administrateur peut cependant faire peur. Non seulement par le temps qu’il faudra y consacrer, mais aussi par la pression qu’elle impliquerait.

Des nouveaux installés qui n’osent pas s’investir ou qui veulent se laisser du temps pour découvrir la mission, peuvent “tester” sur une période donnée le mandat d’administrateur et le dédramatiser. Au terme de l’essai, l’administrateur stagiaire devient administrateur ou redevient simple adhérent.

2 / Autre conseil pour impliquer les adhérents : répartir la responsabilité des matériels

Endosser la responsabilité d’un matériel est un moyen simple mais très concret de commencer à s’impliquer pour un adhérent. La gestion d’un matériel permet de bien connaître les adhérents, et la cuma. Le responsable se confronte en effet à l’organisation du planning et il suit le cheminement complet qui va de la réservation, en passant par la gestion de panne pour aller jusqu’au relevé des unités en vu de la facturation.

3 / Structurer des commissions

Quelques cuma proposent, à côté de leur conseil d’administration, une répartition des responsabilités entre différentes commissions. Ainsi, un groupe s’intéresse aux matériels attelés, quand un autre entretient la convivialité, ou encore un autre peut animer les activités liées aux automoteurs… et l’assemblée générale sert à organiser et gérer ces thématiques en lien avec le CA. Pour un jeune adhérent, participer a ce genre d’organisation concentrée sur un volet de la cuma est donc  un bon moyen de commencer à contribuer à la vie de la structure. C’est souvent un bon tremplin pour devenir administrateur. Les jeunes connaissent le fonctionnement, les administrateurs et le temps à y consacrer. Cette passerelle permet d’intégrer des jeunes sans responsabilité particulière dans la cuma.

Pour plus d’informations, retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :