Un porte-outil chenillards pour les conditions difficiles

En région
cuma Vallée de la Gartempe, Montmorillonnais, chenillards, Transmanut, Sulky, Séguip, engrais

Le nouveau chenillard de la cuma de la Vallée de la Gartempe en position de chargement d’engrais.

26/02/2018 - 17:54

Quand les pluies trop abondantes compromettent les possibilités d’épandage, la cuma de la Vallée de la Gartempe dans le Vienne peut compter sur son chenillard qu’elle vient de renouveler.

Partagez cet article: Un porte-outil chenillards pour les conditions difficiles

La cuma de la Vallée de la Gartempe, à Montmorillon, est située dans une zone avec des terres difficiles. Les sols pour les épandages d’engrais au printemps sont très souvent impraticables pour permettre aux tracteurs de passer. Depuis plusieurs années, la cuma a fait le choix de s’équiper d’un porte-outil sur chenilles, afin de pouvoir passer dans quasiment toutes les conditions. Cette année, après 19 ans de bons et loyaux services, leur machine Transmanut a été renouvelée pour un modèle de même marque: un 260-55 de 135 chevaux qui pèse 5 tonnes.

8 roues, 2 chenilles

Equipé de 8roues, entourées de 2 chenilles de 55 cm de large et 2,70 m de long, il est attelé à un épandeur à engrais de marque Sulky qui peut épandre de 18 à 36m. En moyenne, l’ensemble effectue 1200ha par an avec un débit de chantier entre 12 et 15ha/h. Il peut également être attelé au pulvérisateur porté Seguip, habituellement attelé au tracteur de la cuma, si les conditions ne permettent pas son passage. L’activité est facturée en prestation complète chenillard-épandeur à engrais-chauffeur.

A lire sur le même sujet :

Des chenilles pour épandre l’engrais

Epandre dans toutes les situations 

Adrien Normand
Publicité
Simple Share Buttons