ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Se faire accompagner pour déléguer? C’est possible!

Partager sur

Se faire accompagner pour déléguer? C’est possible!

Au-delà de l’organisation du travail, s’interroger sur la délégation revient à questionner son rapport au métier d’agriculteur, une démarche peu évidente à mener seul. (©Ronan Lombard)

Faire le point sur son organisation du travail et son rapport au métier d’agriculteur est important. Car il existe des solutions qui aident à répondre aux enjeux du moment. Mais les mettre en œuvre doit se faire à partir d’un diagnostic.

Le travail d’analyse est déterminant. Dans le cadre d’un projet d’évolution de l’organisation du travail sur l’exploitation, le décideur doit, pour commencer, déterminer ses besoins, ses envies, les évolutions envisagées pour l’exploitation… Il est important aussi de lister l’état des lieux des tâches réalisées, par qui, etc.

C’est sur les bases d’une telle analyse, que l’agriculteur pourra valoriser de nouvelles solutions conformes avec ses objectifs de production et ses aspirations professionnelles. La délégation des travaux est une possibilité. Un webinaire, le 10 décembre, en présente les contours.

Le diagnostic est essentiel

Il n’en reste pas moins que c’est là une étude bien complexe à mener pour un agriculteur sans accompagnement. Ainsi les fédérations de cuma et chambres d’agriculture en Normandie se mobilisent. Elles proposent un accompagnement, via un entretien d’une heure trente. L’agriculteur y aborde ces questions avec un intervenant extérieur. À l’issue de ce travail qualitatif, il aura discerné ses réels besoins. Il pourra alors évaluer les coûts et bénéfices de la délégation de différents travaux clairement identifiés.

Contact :

  • Calvados, Manche, Orne: Valérie Letellier – valerie.letellier@cuma.fr
  • Eure, Seine-Maritime: Denis Letellier – denis.letellier@cuma.fr
  • CRAN: Romain Dancet – romain.dancet@normandie.chambagri.fr

À lire aussi :