Nouvel agriculteur, épaulé par ses pairs

Sébastien Grocelle, trentenaire, intègre un univers passionnant et qu’il découvre. Il s’installe en agriculture, pas tout seul et fort d’un parcours original. Portrait.

Sébastien Grocelle et Franck Gotti travaillent ensemble sur leurs deux entreprises.

Un magnifique projet à découvrir dans le portrait de Sébastien Grocelle. Il s’installe sur environ 90ha grâce notamment à un fermage laissé par un agriculteur à la retraite pour une quarantaine d’hectares. L’agriculture est pour lui un “métier-passion”. Il y parvient après une première partie de carrière à travailler pour une entreprise de semences potagères. Issu d’un village rural, entouré d’amis chasseurs et agriculteurs, il a décidé de s’installer à la faveur aussi de l’arrivée de son premier enfant. Il envisage des grandes cultures, des semences potagères, du maïs semence, du melon de plein champ, de l’ail.

Portrait de Sébastien Grocelle: assolement en commun et adhérent de cuma

Le plus original dans ce parcours: le partenariat unique qu’il lie avec un agriculteur déjà installé sur une commune voisine. Franck Gotti, «un ami», précise Sébastien, acte le principe d’un assolement en commun, dans le but de faciliter l’installation de son jeune collègue.

Concrètement, les deux agriculteurs travaillent à deux leurs surfaces, indifféremment, comme s’ils n’avaient qu’une seule exploitation. Le nouvel agriculteur s’est engagé à racheter la moitié de la valeur du parc matériel de son collègue. Dans le même temps, il oriente son système vers la labellisation biologique.

Les agriculteurs sont également adhérents à la cuma de la Fount del Prat. Pour Sébastien Grocelle, c’est un lieu de plus pour ne pas s’isoler et rencontrer d’autres agriculteurs. C’est aussi un crédit matériel bien allégé pour le tracteur de forte puissance, la récolteuse à oignons ou la une houe rotative.

A lire également:

Assolement en commun, le meilleur levier pour préserver la compétitivité?

Gaec ou assolement en commun, que dit la loi?

Portrait de Julie Resneau: la cuma sécurise l’installation.

Entraid Vidéos

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement