Une première ramasseuse à cailloux Elho

La cuma de Lohuec dans les Côtes-d’Armor a créé une section ramasseuse à cailloux avec 23 exploitations regroupant 2.720ha.

La machine de la cuma de Lohuec est stable et très souple.

Le groupe a choisi la ramasseuse Scorpio de chez Elho, travaillant sur une largeur de 5,50m. L’entraînement hydraulique de l’ensemble de la machine permet une souplesse. Côté sécurité, la machine porte un vérin dans sa flèche. Il lui permet de mesurer l’effort de traction et de déclencher la levée des parties travaillantes si l’effort de traction est trop important. Sur la machine, un indicateur permet de montrer l’effort de traction avant sa levée.

La profondeur de travail se règle avec les deux roues de jauge fixées sur les andaineurs. Sa vitesse de travail est de 2 à 5km/h, en fonction de la densité de cailloux. La machine a une capacité de 1,5 à 2m3 et sa trémie se vide à une hauteur de 2,70m.

Satisfaction

Pour le groupe, l’investissement avoisine 60.000€, avec l’option de centrale hydraulique. Le financement est construit sur 7ans. La facturation est une part fixe par exploitation de 200€/an et une part variable de 2,1€/ha de SAU/an.

Les premières utilisations satisfont les adhérents. Martin Vaculick, exploitant engagé en agriculture biologique, passe la ramasseuse avant l’implantation d’une prairie: «Sur mes 6 ha,  il y a bien des cailloux que je n’aurais pas ramassés à la main.»

elho-ramasseuse-cailloux-cotes-d-armor-mise-en-route

Lundi 25 septembre, mise en route de la ramasseuse avec l’ensemble des adhérents.

Entraid Vidéos

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

[Sima] 1, 2, 3, 4…et X, les tendances marquantes de l’édition 2019

Ping pong avec Stéphane Nogues

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement