Deux moissonneuses neuves et 20m de coupe

La cuma de l’Union à Faye sur Ardin en Deux-Sèvres, a fait l’acquisition de deux machines neuves New-Holland pour 1.260ha à moissonner par an. Présentation.

Avec ses deux nouvelles machines, la cuma de l’Union à Faye sur Ardin dans les Deux-Sèvres obtient de bons débits de chantiers. Jusqu’à 110ha en une journée! Elle a réussi à finir la moisson estivale dans les temps!

L’activité moisson a toujours le vent en poupe dans de nombreuses cuma comme celle de l’Union à Faye sur Ardin (Deux-Sèvres). Pierre Jarriau, Président de la cuma dont le groupe vient de célébrer le 100ème anniversaire et Jean-François Rimbeau, l’un des membres actifs de la cuma, en témoignent. 2021, représente pour la cuma une année de transition puisque la groupe a renouvelé ses deux machines. Elle a opté pour deux moissonneuses-batteuses New-Holland CR 8.90 avec des coupes de 10,70m et 9,15m.

Les deux nouvelles sont un peu plus puissantes que les deux précédentes machines New-Holland. En effet, un nouvel adhérent vient de rejoindre le groupe «moisson» de la cuma. Celui-ci compte désormais neuf exploitations pour 1.260 ha de surface, dont 960 de blé, colza et orge.

Organisation rationnelle des chantiers

Par ailleurs, le parcellaire de la cuma est assez groupé. Ce qui limite les temps de déplacement. Pour gagner de la rapidité lors du transport de la machine, c’est un tracteur qui attèle la coupe. Et lors des chantiers, la moissonneuses vide la trémie tout en moissonnant. Les adhérents assurent eux-mêmes la conduite et l’entretien dans le cadre d’une banque d’entraide. Deux responsables sont désignés par machine. Et c’est le président qui assure la coordination des chantiers après un brainstorming quotidien.

Banque d’entraide

Précision: chaque heure assurée par l’adhérent est valorisée en moyenne à 16€. Le temps affecté à la conduite est valorisé à hauteur de 15€ l’heure, contre 19€ pour le temps passé à l’entretien des moissonneuses. Le groupe qui compte quelques éleveurs est rassuré du point de vue de la paille. En effet, la machine préserve une paille de qualité.

Avec ses deux nouvelles machines, le coût total facturé aux adhérents devrait se situer aux alentours de 72€/ha (MO et GNR inclus). Grâce au débit de chantiers qui oscille en moyenne à 2 à 3ha/he (jusqu’à 4 ha dans les plus grandes parcelles), la cuma l’Union avait fini les moissons d’été dès le 22 juillet. Avant que des pluies malvenues ne viennent perturber la poursuite des moissons estivales.

A lire aussi à propos des moissons 2021:

Eté pourri, les moissons toujours pas terminées.

Moisson, du très bon mais aussi du très mauvais.

Les chenilles pour répondre aux pluies exceptionnelles.

Entraid Vidéos

Devenez le « Top Chef » de vos vaches et jeunes bovins

L’assureur encourage la lutte contre l’incendie

L’autonomie, la vraie!

Les cuma confirment leur leadership sur la robotique

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement