Tarn-et-Garonne : comment se passer du glyphosate ?

La question devient tangible, les changements règlementaires approchant. Le point dans le Tarn-et-Garonne

Une cinquantaine de participants pour ce sujet d'actualité: quelles alternatives au glyphosate en viti et arboriculture?

La prise de conscience des agriculteurs autour de la diminution de l’usage de produits phytosanitaires a amené la cuma de Saint Julien (Montalzat 82) à se questionner sur cette problématique. Le sujet du glyphosate en arboriculture et viticulture est central dans les pratiques d’entretien du rang.

A lire : Offre d’emploi : recherche alternatives au glyphosate

La fdcuma du Tarn-et-Garonne a donc décidé d’organiser en collaboration avec la chambre d’agriculture sa journée Alternatives au Glyphosate le 27 octobre dernier à Montalzat. Elle  a attiré une cinquantaine de participants dont de nombreux arboriculteurs et viticulteurs.

La matinée a été introduite par Pierre Gleises, représentant de la firme Bayer. Sa présentation a commencé par un rappel de la réglementation autour de l’utilisation de cette molécule et les procédures nécessaires à son AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).

Rapport de l’Anses: changements en vue

Il a par la suite présenté les prédictions de l’usage du glyphosate à court terme (issues du rapport de l’Anses sorti deux semaines plus tôt). Cette présentation n’a pas laissé indifférentes les personnes présentes, au vu des bouleversements à venir dans les pratiques de gestion de l’enherbement.

A lire également sur ce sujet: « Ré-homologation à la baisse pour le glyphosate »

La matinée s’est poursuivie par un retour d’expériences sur les nombreuses possibilités d’entretien du rang. Julie Cadot et Jean-Louis Sagnes de la Chambre d’Agriculture du Tarn et Garonne se sont relayés pour décrire les initiatives des groupes Dephy et une expérimentation menée par le CEFEL.

Enfin, pour clôturer la matinée, Corentin Paris, de la fédération des cuma du Tarn et Garonne, a exposé aux personnes présentes, une analyse des coûts de revient du matériel intercep, de la région Occitanie comparés à ceux du département.

La journée s’est ensuite poursuivie, en début d’après-midi, sur une parcelle de l’exploitation de Christophe Sicard. Une dizaine de matériels était présente sur le site.

Malheureusement les 40 millimètres de précipitations des jours précédents n’ont pas permis une démonstration dynamique de l’ensemble des machines. Les commerciaux ont présenté à tour de rôle leurs machines respectives en statique. Puis, en fin d’après-midi, malgré le fait que le sol n’était pas ressuyé, les participants ont pu voir fonctionner deux outils au milieu des rangs de pruniers.

Lire également sur ce thème : « [Glyphosate] Par milliers, les agriculteurs témoignent d’un manque de solutions« 

Entraid Vidéos

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement